Le Havre, son attractivité culturelle, étudiante, écologique et ses friches

Le Havre a misé sur une triple attractivité

Classée au patrimoine mondial de l’humanité, la ville du Havre est fière de ses immeubles imaginés par Auguste Perret et construits dans les années 50. Tout d’abord, nous remarquons l’harmonie de l’architecture et le profil unique du “volcan” de O. Niemeyer . La ville a beaucoup d’atouts : des activités culturelles, des écoles internationales et une université. De plus, Le Havre se veut une ville novatrice et écologique, soucieuse de l’habitat. Les industries se développent autour de la transition numérique. Nous découvrons que toutes les friches recensées sont en harmonie avec les différentes facettes de la ville. 
Continuer la lecture de Le Havre, son attractivité culturelle, étudiante, écologique et ses friches

Au Havre, deux projets, l’un urbain, l’autre participatif

Rendez-vous le jeudi 27 mai. 

Pour faire suite à notre rencontre du 11 mai, nous allons nous transporter dans la Communauté Urbaine du Havre le 27 mai pour  la présentation de deux friches et de leur reconversion. De plus, lors de la réunion du 27 mai nous allons découvrir deux projets très créatifs et ingénieux, deux perspectives de dimension européenne. 
Continuer la lecture de Au Havre, deux projets, l’un urbain, l’autre participatif

ÉLECTIONS RÉGIONALES EN NORMANDIE

Le Mouvement Européen et les Jeunes Européens de Normandie interpellent tous les candidats aux élections régionales sur leur approche des relations entre Région et Union Européenne.
Les réponses, sous réserves d’être reçues avant le 8 juin, seront rendues publiques pour éclairer les électeurs Normands avant le 20 juin.

LETTRE aux candidats

Mesdames, Messieurs, candidats à la Présidence de la Région,

L’arrivée de la pandémie de Covid-19 en Europe au mois de mars 2020 a profondément impacté les territoires et laissera des traces durables sur le tissu économique local. L’Union Européenne a apporté son soutien aux régions françaises. Elle a réorienté les fonds de sa politique de cohésion pour apporter aux régions les liquidités nécessaires à la gestion de la crise. Les régions françaises ont ainsi pu réallouer une partie des enveloppes du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) et du Fonds de Social Européen (FSE) pour venir en aide au secteur médical et aux entreprises.

Continuer la lecture de ÉLECTIONS RÉGIONALES EN NORMANDIE

LES FRICHES INDUSTRIELLES : LE REBOND

Webinaire printemps 2021. Cycle de conférences.

Premier volet :  LA METROPOLE ROUENNAISE

Conférence inaugurale de notre séminaire “L’Europe, le long de la Seine” du mardi 11 mai 2021.

Compte rendu rédigé par Alain Ropers, membre du Bureau du ME 76. (vidéo en pièce attachée)

Pourquoi les friches industrielles ?

FRICHES INDUSTRIELLES : LE REBONDDans son propos d’accueil,   Philippe Thillay, président du Mouvement Européen de Seine Maritime, montre que l’Europe, au-delà de ses institutions, de ses directives et de ses financements, c’est aussi un projet, des citoyens, des territoires, une communauté de destins. Aujourd’hui, l’Europe est sujette à de profondes mutations, ses territoires doivent se réinventer, comme ces friches industrielles, témoins d’un passé florissant, et que l’on doit maintenant se ré-approprier. Un rebond est indispensable. 

Continuer la lecture de LES FRICHES INDUSTRIELLES : LE REBOND

Les Friches, de nouveaux lieux culturels ?

Des exemples dans plusieurs villes de France

Belle de Mai, à Marseille, le 104 à Paris, les ateliers Médicis à Clichy-sous-Bois, le M.U.R. à Bordeaux font partie d’une nouvelle génération de friches culturelles. Ces sites emblématiques sont devenus la vitrine vivante de la création artistique contemporaine. Ces espaces culturels décentralisés occupent souvent des bâtiments du patrimoine industriel du XXe siècle laissés à l’abandon après 1976.
Continuer la lecture de Les Friches, de nouveaux lieux culturels ?

Les friches en Europe.

Les friches industrielles? Les friches, pour beaucoup de gens, sont des lieux pollués qu’il faut déblayer au plus vite avec un bulldozer. Une idée reçue bien sûr. C’est tout autre chose. Pour découvrir ce que cache ce mot, suivez-nous dans l’aventure de la découverte de l’Europe des territoires. Vous survolerez avec un drone des domaines inconnus, vous flânerez le long de la Seine. Suivez-nous et vous irez rendre visite, au gré de rencontres, à des personnalités politiques à Rouen, au Havre, à Magdebourg et Hambourg en Allemagne, et bien plus encore. En attendant vous pouvez avoir un avant-gout des visites prochaines en vous rendant sur:

Séminaire l’Europe le long de la Seine
demandez le programme

Accéder à la chaîne : https://bit;ly/ME76-chaine-tv 
Suivez-nous aussi sur
Facebook:@Mvt.europe76
Tweeter: @76europeen
et Instagram: @mouvement.europeen.76

Brest, les Capucins : vivre en trois dimensions

Une démarche participative originale

La démarche qui a conduit à la conception finale du projet de  réhabilitation des Capucins est assez originale. Une équipe d’enquêteurs a recueilli les avis des Brestois lors de journées portes ouvertes. Des riverains ou des Brestois venus d’autres quartiers se sont impliqués dans ce projet, ont nommé les lieux, participé à transformation des espaces tout en gardant des témoins du passé industriel comme le pont roulant. L’enquête a mis en avant le très fort attachement des Brestois à ce site et à son histoire. La charge affective et patrimonial est énorme. D’abord, la première pierre fut posée en 1695 , ce fut pour construire un couvent de Capucins. Puis deux siècles plus tard la Marine s’y installait et agrandit les bâtiments pour y réparer ses navires. En 2000 l’ensemble des constructions fut rétrocédé à la ville.


Des enjeux financiers énormes

Fonds publics et privés, il a fallu près de 150 millions d’euros pour financer cet énorme chantier. Isolation thermique, ravalement et construction de verrières pour réinventer l’éclairage, mettent les pierres et les briques en valeur. Un téléphérique relie le nouveau pôle  au centre-ville, point d’orgue de cette réalisation ambitieuse. Les Capucins, lieu de vie hype, regroupe autour d’une agora une médiathèque avec plus 120 000 ouvrages en libre-service. La médiathèque est la tête de réseau de toutes les autres bibliothèques de Brest. On y trouve aussi une salle d’exposition, des commerces et des lieux de loisirs. En tout, cela représente plus de 10 000m2 de culture et de détente.

Découvrez le programme  du séminaire
L’Europe le long de la Seine
en cliquant ici

Sur une idée de Benjamin Aston, bibliothécaire à Rouen.

à voir sur notre chaine tv: https://bit.ly/ME76-chaine-76

Les coulisses d’un chantier

Les ateliers des Capucins

L’art contemporain est le langage commun de l’Europe

L’art contemporain et l’Europe

L’art contemporain et l’Europe, tel est thème retenu pour le 9 mai 2021. La réflexion porte sur le projet européen, ses valeurs et son avenir. En préparation de la Fête de l’Europe, le ME-F nous propose de méditer sur le thème de l’art contemporain et l’Europe. Le choix de l’art pour parler d’Europe est un signe de soutien au monde culturel dans le contexte mais aussi et surtout un moyen de questionner chacune et chacun dans sa perception sans porter de jugements ou faire de leçon sur le sujet.
Continuer la lecture de L’art contemporain est le langage commun de l’Europe

La pénurie mondiale de semi-conducteurs inquiète

Pénurie de semi-conducteurs
La pénurie mondiale de semi-conducteurs, conséquence d’une demande qui augmente chaque année, inquiète. La vente de PC a progressé de près de 10 % en 2020, accroissant d’autant la demande de semi-conducteurs. Les semi-conducteurs sont devenus indispensables, sans eux, impossible de construire des automobiles, des smartphones et des systèmes aéronautiques. Ajoutez à cela le déploiement de la 5G, dont les antennes requièrent de nombreuses petites puces, la fabrication ne suit plus la demande.

Maillon stratégique 
Les fabricants de semi-conducteurs sont devenus un maillon stratégique pour l’industrie mondiale, mais le secteur reste relativement fermé.  Les investissements sont considérables pour parvenir à concevoir et fabriquer ces puces. La course à la miniaturisation est déterminante : plus un semi-conducteur est petit, moins il consomme d’énergie et moins il dégage de chaleur.

La Chine contrainte d’importer   
La Chine est contrainte d’importer chaque année pour plus de 300 milliards de dollars de semi-conducteurs, soit davantage que le pétrole. Plus de la moitié de leurs semi-conducteurs sont produits en Asie : Corée, Taïwan et Singapour. En Europe, nous avons très peu de fabricants ; il n’ y a guère que le franco-italien STMicroelectronics, et la production de l’UE représente moins de 10 % du marché mondial. De plus, l’UE risque de perdre son unique fabricant de plaquettes de silicium. L’allemand Siltronic est en effet sur le point de se faire racheter par une société taïwanaise.

L’Europe doit rattraper son retard
Pour tenter de rattraper le retard, seize pays européens, dont la France et l’Allemagne, ont lancé en janvier une alliance industrielle, visant à faciliter l’octroi d’aides d’État. Comme les masques, il y a un an, voici un autre exemple de la dépendance de nos modes de vie à des biens produits presque entièrement sur d’autres continents et dont la maîtrise nous risque de nous échapper. Le réveil de l’UE est indispensable si nous ne voulons pas nous retrouver encore une fois, démunis. On ne peut qu’espérer que nos eurodéputés et Bruxelles trouvent des moyens de soutenir la France et l’Allemagne dans leur effort commun.

Florence ASTON
Membre du Mouvement Européen de Seine-Maritime

Myanmar : Aide humanitaire et sanctions

Le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité/vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell, lors d’une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères du Brunei Darussalam, Dato Erywan Yusof, a souligné son soutien aux efforts de l’Envoyée spéciale des Nations Unies pour le Myanmar, Christine Schraner Burgener, pour tenter d’obtenir un accès complet et d’établir un dialogue sur le terrain.  Le Haut Représentant/Vice-Président a encouragé l’ASEAN dans ses efforts pour instaurer un dialogue et trouver une voie à suivre.  Il a insisté, l’Union européenne est prête à apporter son soutien. Le haut représentant/vice-président Borrell a réitéré l’attente de l’UE que l’armée libère tous ceux qui ont été arbitrairement détenus, respecte les droits fondamentaux du peuple birman et s’abstienne de toute violence.

Josep Borrell a exposé les options envisagées par l’Union européenne, notamment en ce qui concerne d’éventuelles nouvelles mesures restrictives.  

Appel à la désescalade

Les ministres des affaires étrangères de l’UE se sont réunis pour discuter de la situation et de la voie à suivre lors du Conseil des affaires étrangères du 22 février.
Dans les conclusions, les ministres ont appelé à une désescalade de la crise actuelle par la fin immédiate de l’état d’urgence, le rétablissement du gouvernement civil légitime et l’ouverture du parlement nouvellement élu.  Ils ont de nouveau appelé les autorités militaires à libérer immédiatement et sans condition le président U Win Myint, le conseiller d’État Daw Aung San Suu Kyi et tous ceux qui ont été détenus ou arrêtés dans le cadre du coup d’État.

Non seulement les autorités doivent faire preuve d’une retenue maximale, mais toutes les parties doivent s’abstenir de toute violence.

Défendre la démocratie

Alors que l’UE est prête à soutenir le dialogue avec toutes les parties prenantes clés pour résoudre la situation, le Conseil a déclaré que l’UE était prête à adopter des mesures restrictives visant les personnes directement responsables du coup d’État militaire et leurs intérêts économiques. Dans le même temps, l’UE continuera à revoir tous ses outils politiques à mesure que la situation évolue, y compris sa politique de coopération au développement et ses préférences commerciales.
L’UE continuera à fournir une aide humanitaire et cherchera à éviter les mesures qui pourraient avoir des effets négatifs sur la population du Myanmar/de la Birmanie, en particulier les personnes les plus vulnérables.

L’Union européenne parle d’une seule voix, s’impose sur la scène mondiale à l’égal des États Unis. Elle réaffirme ses valeurs et ses buts en défendant le principe de Démocratie qui doit s’appliquer à tous les peuples.