Après les élections européennes, que faire pour une Europe unie, juste et démocratique ?

Drapeaux devant le parlement de Strasbourg: aller de la diversité vers plus d’unité? Voici quelques propositions dans ce sens

Propositions pour une Europe plus unie, juste et démocratique au lendemain des élections européennes du 26 mai 2019.

Déclaration de Linn SELLE, Christodoulos PELAGHIAS, Eugenio NASARRE, Yves BERTONCINI, Michalis ANGELOPOULOS, Pier Virgilio DASTOLI, Roderick PACE, Marcin ŚWIECICKI, Présidents des Mouvements européens d’Allemagne, de Chypre, d’Espagne, de France, de Grèce, d’Italie, de Malte et de Pologne.

A)   Nous avons discuté des résultats des dernières élections européennes et sommes parvenus aux conclusions suivantes :

– La participation des citoyens européens a augmenté dans la quasi-totalité des 28 États membres, ce qui témoigne d’un intérêt accru pour la dimension européenne et l’avenir de l’Union européenne ;

– Après une longue campagne médiatique sur le potentiel et l’influence croissante des nationalistes, les pro-européens ont maintenu une large majorité au Parlement européen et l’avancée des forces eurosceptiques a été contenue. Ainsi, l’adoption d’une stratégie commune semble comprise et la perspective du Brexit les affaiblit considérablement ;

– Il faut reconnaître que Renew Europe (ancien ADLE) et les Verts (Verts/ ALE) ont considérablement amélioré leur représentativité au Parlement européen et c’est pourquoi ils devraient faire partie de la large majorité qui pourrait exprimer le vote de confiance à la nouvelle Commission européenne aux côtés du PPE et du S&D ;

– Les Spitzenkandidaten (têtes de liste) ont contribué à mieux faire connaître les candidats aux électeurs. Adoptant la méthode des Spitzenkandidaten, les partis politiques européens ont cependant négligé leur devoir de « former la conscience politique européenne et d’exprimer la volonté des citoyens européens » à travers de véritables programmes politiques européens (art. 10.4 TUE). Néanmoins, le Conseil européen doit accepter les candidats les plus connus publiquement et la majorité du Parlement européen dans sa proposition du prochain président de la Commission.

Lire la suite

Européennes 2019 : Félicitations pour votre engagement dans la campagne!

Militants et adhérents du Mouvement Européen 76

Vous avez distribué des centaines de tracts du Mouvement Européen France sur les marchés de Seine Maritime appelant à voter européen.

Vous avez distribué le n° spécial  écrit en partenariat avec le journal La Croix sur le parlement européen, son rôle et les enjeux européens  de ces élections.

Vous avez également animé ou participé à des conférences débats sur les élections…

UN GRAND MERCI POUR VOTRE MOBILISATION…..

QUI A PERMIS DE FAIRE RECULER L’ ABSTENTION: 50,12% d’électeurs se sont déplacés pour voter (42 % en 2014!), en France.

ET PERMIS AUSSI UN VOTE PLUS EUROPEEN : 64,22% des électeurs se sont prononcés pour des partis pro-européens.

ENCORE UNE FOIS MERCI ET A TRES BIENTOT POUR D’AUTRES MOBILISATIONS!

 

Jusqu’au bout, faire reculer l’abstention !

Elbeuf, Bolbec, Barentin, Le Havre, le Trait, Fécamp, Gournay, le Tréport, Buchy… Bientôt Forges les eaux… Au final nous aurons visité une dizaine de villes où l’abstention était en 2014 à plus de 60%. Nous aurons distribué plus de 5000 documents, discuté avec des dizaines de personnes.

La plupart du temps, nous aurons été bien reçus. Nos documents sont appréciés, surtout le dossier élaboré par le Mouvement européen et le journal La Croix… Certes, tout le monde n’accepte pas nos documents, certains expriment leurs désaccords avec l’Europe, voire leur désir d’un Frexit .

Mais jamais nous ne sommes agressés. La plupart, même quand ils ne sont pas d’accord, apprécient notre démarche. Ce n’est pas si souvent que l’on vient à leur rencontre, nous a même-t-on dit.

L’expérience n’est pas finie. Nous avons deux marchés à couvrir pour tenter de convaincre les abstentionnistes de voter: à Forges les eaux Jeudi et Gonfreville l’Orcher vendredi. Nous avons besoin de volontaires.

Si vous êtes disponible, venez nous rejoindre, c’est bien volontiers que nous vous accueillerons Cliquez sur le lien:
https://mouvement-europeen76.eu/rdv-avec-abstentionnistes/

A l’écoute des candidats ou de leurs représentants.

La Radio RCF en partenariat avec le Mouvement européen, reçoit les représentants des listes candidates. Retrouvez et écoutez ci-dessous les interviews des représentants des listes reçues.
En introduction, Bernard Deladerrière, Président d’honneur du Mouvement européen de Seine-Maritime, décrypte les enjeux.

      – Bernard Deladerrière,


      • Franck Sottou: Union des Indépendants et Démocrates:

    • Jean Christophe Loutre: Union Populaire Républicaine:

– Marie Durand: Debout la France:

– Nicolas Guillet: France Insoumise

– David Cormand Europe Ecologie les Verts

– Valery Froissey de Lutte ouvrière


– Robert Picard de la liste Renaissance,
 


– Manuela Dona du PCF,


– Laura Slimani de Génération.s,


    – Arnaud Hadrys de Envie d’Europe écologique et sociale,

      – Françoise Guégot les Républicains.

 

le 26 mai je vote, découvrez le dossier Média

Mardi 30 avril, nous avons envoyé aux médias de Normandie un dossier de presse, rappelant  l’échéance du 26 mai, présentant le Mouvement européen, les actions  que nous conduisons et différentes sources d’information sur l’Europe. 180 journalistes de la Région l’ont reçu.

Ouvrir le dossier de presse

Associations, L’Europe a besoin de vous.

Les associations sont des acteurs privilégiés dans l’espace citoyen. Le renouvellement du Parlement européen le 26 mai prochain constitue un enjeu important pour l’avenir de l’Union Européenne. Le Mouvement européen invite les associations à participer au débat, à le relayer auprès de leurs administrateurs, leurs adhérents, leurs usagers…

Le 26 mai prochain, nous élirons 79 représentants de la France au Parlement européen. Les enquêtes publiées ces derniers jours prévoient un niveau d’abstention important.
Voter c’est renforcer la légitimité du Parlement au sein de l’Union Européenne. Le Parlement européen joue à l’échelle de l’Europe un rôle similaire à celui de l’Assemblée Nationale. Il contrôle le travail de la Commission européenne et vote les lois.

Ne pas voter c’est:

– Renforcer le camp des eurosceptiques qui traditionnellement mobilise davantage ses électeurs. En 2014 les élus issus du Front National représentaient 32 % des députés français alors qu’ils avaient obtenus 25 % des voix.
– Diminuer le poids de la France au sein du Parlement. Moins nombreux, les “euro-optimistes” peinent à faire entendre la voix de la France au sein de leurs groupes respectifs.

L’Europe ne porte pas tous les maux de la Terre:

L’Europe a mauvaise presse auprès de nombreuses associations, souvent à tort. Il en est ainsi, par exemple, de la “Directive services”, qui interdirait l’octroi de subventions aux associations et ferait la part belle aux entreprises. C’est typiquement une erreur d’appréciation liée à l’Etat français.
En effet, l’Union Européenne en publiant cette directive a demandé à chaque pays membre de déterminer le périmètre définissant le champ des activités d’intérêt général au sein duquel cette directive ne s’appliquerait pas.
Certains pays ont défini un large secteur comme par exemple l’ensemble du champ éducatif, pas seulement celui de l’école. La France n’a pas fait ce travail, ou à minima, offrant des pans entiers de la vie associative au champ de la concurrence.
Nous pourrions multiplier les exemples de ce type. Souvent en France quand les choses vont bien c’est grâce aux autorités nationales et quand cela va mal, c’est la faute à l’Europe. Ainsi qui sait que le service civique est pour une large part financé par l’Union Européenne.
Certes,  il reste de larges chantiers à conduire, beaucoup d’imperfections à régler… C’est tout l’enjeu de l’élection du 26 mai.

L’Europe riche de sa diversité:

Dans de nombreux pays la vie associative est porteuse d’une histoire, d’expériences, d’une reconnaissance qui pourraient profiter aux associations françaises.
Le Mouvement européen est attaché à la construction d’un espace commun qui permette aux pays de L’Union Européenne de peser et d’exister face aux puissances comme les USA, la Chine, la Russie…

Sans prendre parti pour une liste particulière, le Mouvement européen se mobilise pour inviter les citoyens à aller voter le 26 mai. Dans cette perspective
– nous renforçons notre présence sur les réseaux sociaux
– nous irons sur les marchés de Seine-Maritime pour rencontrer les électeurs
– nous participerons à plusieurs réunions publiques
– nous serons présents sur les média dans les semaines à venir.

Relayez les messages:

Les liens  que  nous vous présentons ci-dessous sont à votre disposition. N’hésitez pas à les relayer dans vos réseaux.

Nous sommes aussi à votre disposition pour développer avec vous de nouvelles initiatives. N”hésitez pas à nous contacter.
par mail: redaction@mouvement-europeen76.eu
par téléphone: 06 80 11 90 89

 

Tour d’horizon du Parlement européen à quelques semaines des élections

A quelques semaines des élections européennes, François Vié, Président de Mouvement Européen – Pas-de-Calais détaille dans sa tribune la répartition des sièges du futur Parlement européen selon le sondage de l’institut Kantar.

Le Parlement européen vient de publier les projections de sièges (705 dans le nouveau Parlement) établies par l’institut Kantar à sa demande. Selon cette estimation, les deux grands partis majoritaires sont en recul : le PPE (droite) avec 183 sièges est suivi des Socialistes et démocrates, 135 sièges, puis des libéraux, 75 sièges (93 si LREM les rejoint) et du groupe d’extrême droite ENL 59 sièges, des Verts, 45 sièges, et de la gauche radicale avec 46 sièges. Les trois partis eurosceptiques ou europhobe qui représentent 20% des sièges aujourd’hui progresseraient à 22 %. Mais 90 sièges viennent de non-inscrits ou de nouveaux partis qui ne sont pas affectés à ce jour aux groupes déjà mentionnés. Au total l’extrême droite progresse, sans toutefois mettre en péril le fonctionnement du Parlement.

Tour d’horizon du Parlement européen à quelques semaines des élections

MOUVEMENT EUROPEEN France : Demandez le programme!

Le mouvement européen se bat pour l’Union européenne depuis plus de 70 ans. Mouvement transpartisan, réunissant toutes les sensibilités politiques de droite et de gauche sincèrement attachées à la construction européenne, son projet est politique, ce que montre le programme ci-dessous:

VINGT-QUATRE propositions clés du Mouvement Européen – France
pour les Elections européennes des 23-26 mai 2019 et la législature 2019-2024!

L’Union européenne agit depuis de nombreuses années pour améliorer le quotidien des Européens : protection des consommateurs, affirmation d’un modèle environnemental, social et économique, libre circulation… Afin de relever les défis d’un monde instable et en transition, le Parlement européen élu en 2019, les institutions européennes et les Etats membres devront se montrer encore plus fermes et ambitieux à l’horizon 2024 pour dessiner l’Europe de 2025. Le 26 mai prochain, votons, car notre avenir c’est l’Europe – une Europe qui nous renforce !

Homepage