L’Europe le long de la Seine. Deux exemples au Havre

 L’Europe et les Territoires : L’Europe le long de la Seine
Deuxième Volet le jeudi 27 mai 2021 : 2 exemples au Havre

Pourquoi l’Europe le long de la Seine ?

 Philippe Thillay, Président du Mouvement Européen de Seine Maritime, rappelle les raisons du choix de ce thème pour notre séminaire de printemps. Un simple regard sur les cartes géographique du nord-ouest européen montre les liens entre les bassins de l’Elbe, du Rhin, de l’Escaut et de la Seine, dont les estuaires s’estompent progressivement pour faire place à un vaste delta qui connecte l’Europe au reste du monde.

Continuer la lecture de L’Europe le long de la Seine. Deux exemples au Havre

Lille, la culture des friches industrielles

LILLE

Introduction au séminaire : visioconférence: L’exemple de Lille

Marie-Pierre Bresson, adjointe au Maire déléguée à la culture, au tourisme et à la coopération décentralisée, interviendra au nom de la Ville de Lille.  Nous abordons ici la place des friches industrielles comme exemple de réalisation d’une «capitale européenne de la culture ». Continuer la lecture de Lille, la culture des friches industrielles

Le Havre, son attractivité culturelle, étudiante, écologique et ses friches

Le Havre a misé sur une triple attractivité

Classée au patrimoine mondial de l’humanité, la ville du Havre est fière de ses immeubles imaginés par Auguste Perret et construits dans les années 50. Tout d’abord, nous remarquons l’harmonie de l’architecture et le profil unique du “volcan” de O. Niemeyer . La ville a beaucoup d’atouts : des activités culturelles, des écoles internationales et une université. De plus, Le Havre se veut une ville novatrice et écologique, soucieuse de l’habitat. Les industries se développent autour de la transition numérique. Nous découvrons que toutes les friches recensées sont en harmonie avec les différentes facettes de la ville. 
Continuer la lecture de Le Havre, son attractivité culturelle, étudiante, écologique et ses friches

Au Havre, deux projets, l’un urbain, l’autre participatif

Rendez-vous le jeudi 27 mai. 

Pour faire suite à notre rencontre du 11 mai, nous allons nous transporter dans la Communauté Urbaine du Havre le 27 mai pour  la présentation de deux friches et de leur reconversion. De plus, lors de la réunion du 27 mai nous allons découvrir deux projets très créatifs et ingénieux, deux perspectives de dimension européenne. 
Continuer la lecture de Au Havre, deux projets, l’un urbain, l’autre participatif

Défricher l’Europe.

Pourquoi “l’Europe le long de la Seine”?

Ce semestre, le Mouvement Européen de Seine Maritime a décidé de consacrer son séminaire de Printemps à la relation entre l’Europe et les Territoires, et plus particulièrement en ce qui concerne notre Territoire seinomarin, à la renaissance des friches industrielles situées le long de la Seine, de Rouen au Havre. C’est donc tout naturellement que le ME76, dont le siège est à Rouen s’est associé pour cette démarche la Maison de l’Europe de Seine Maritime, dont le siège est au Havre, et que nous avons appelé notre séminaire « L’Europe le long de la Seine ».

Continuer la lecture de Défricher l’Europe.

Brest, les Capucins : vivre en trois dimensions

Une démarche participative originale

La démarche qui a conduit à la conception finale du projet de  réhabilitation des Capucins est assez originale. Une équipe d’enquêteurs a recueilli les avis des Brestois lors de journées portes ouvertes. Des riverains ou des Brestois venus d’autres quartiers se sont impliqués dans ce projet, ont nommé les lieux, participé à transformation des espaces tout en gardant des témoins du passé industriel comme le pont roulant. L’enquête a mis en avant le très fort attachement des Brestois à ce site et à son histoire. La charge affective et patrimonial est énorme. D’abord, la première pierre fut posée en 1695 , ce fut pour construire un couvent de Capucins. Puis deux siècles plus tard la Marine s’y installait et agrandit les bâtiments pour y réparer ses navires. En 2000 l’ensemble des constructions fut rétrocédé à la ville.


Des enjeux financiers énormes

Fonds publics et privés, il a fallu près de 150 millions d’euros pour financer cet énorme chantier. Isolation thermique, ravalement et construction de verrières pour réinventer l’éclairage, mettent les pierres et les briques en valeur. Un téléphérique relie le nouveau pôle  au centre-ville, point d’orgue de cette réalisation ambitieuse. Les Capucins, lieu de vie hype, regroupe autour d’une agora une médiathèque avec plus 120 000 ouvrages en libre-service. La médiathèque est la tête de réseau de toutes les autres bibliothèques de Brest. On y trouve aussi une salle d’exposition, des commerces et des lieux de loisirs. En tout, cela représente plus de 10 000m2 de culture et de détente.

Découvrez le programme  du séminaire
L’Europe le long de la Seine
en cliquant ici

Sur une idée de Benjamin Aston, bibliothécaire à Rouen.

à voir sur notre chaine tv: https://bit.ly/ME76-chaine-76

Les coulisses d’un chantier

Les ateliers des Capucins

L’art contemporain est le langage commun de l’Europe

L’art contemporain et l’Europe

L’art contemporain et l’Europe, tel est thème retenu pour le 9 mai 2021. La réflexion porte sur le projet européen, ses valeurs et son avenir. En préparation de la Fête de l’Europe, le ME-F nous propose de méditer sur le thème de l’art contemporain et l’Europe. Le choix de l’art pour parler d’Europe est un signe de soutien au monde culturel dans le contexte mais aussi et surtout un moyen de questionner chacune et chacun dans sa perception sans porter de jugements ou faire de leçon sur le sujet.
Continuer la lecture de L’art contemporain est le langage commun de l’Europe

L’Union européenne et son économie face au Covid-19 : l’heure de vérité

Au delà des conséquences sanitaires du Covid-19, les conséquences économiques seront lourdes; selon la durée de la crise elles entraineront une récession estimée de 2 à 6% du PIB européen. Les mesures prises par la BCE et les états suffiront-elles?

L’Union peut éviter le choc de la récession:

La BCE a prévu de racheter pour  1000 milliards de dettes aux Etats; le carcan des 3% de déficit du pacte de stabilité a été mis entre parenthèses, même en Allemagne. Des plans de relance de l’activité par état ont déjà été mis en place.

Il faudra aller plus loin, plus fort, plus solidaire et tous ensemble! 2 solutions peuvent s’offrir, en ce qui concerne la dette des états de l’Union à venir.

En utilisant les instruments financiers qui existent

Soit recourir au Mécanisme Européen de Stabilité, ce que n’a pas exclu Mme Merkel récemment (fonds doté de 400 milliards d’euros créé à la suite de la crise de l’euro) pour aider les états qui n’ont plus aucune marge de manœuvre pour emprunter, dont, par exemple l’Italie atteinte par une crise sanitaire et économique extrêmement grave, sans parler des aspects politiques.

Soit émettre des corona-bonds, c’est à dire des obligations européennes permettant de mutualiser la dette, solution que refusent actuellement

Un pour tous
tous pour un!

l’Allemagne, l’Autriche et les Pays – Bas, mais que réclament 9 états de l’UE dont la France. La solution de compromis pourrait être donc le MES…

Nous sommes au pied du mur: soit nous sommes solidaires, soit la solidarité ne fonctionne pas et nous montrons au reste du monde que nous n’avons pas pris la mesure de la crise et nous européens, nous nous disloquons!! Et le prix de la dislocation sera lourd pour nous européens, embarqués sur un même navire.

En innovant:

Il reste aussi, au delà de la dette de certains états de l’Union, celui de la dette privée des entreprises, particuliers, ITE, PME, TPE, dont le résultat d’activité 2020 est sérieusement compromis. Nos amis de Sauvons l’Europe proposent un fonds de défaisance de dettes financé par la BCE et le états qui semble une idée intéressante: bonne lecture! Attention, très technique, mais très intéressant!!

https://www.sauvonsleurope.eu/pour-un-fonds-de-defaisance-covid-19-des-charges-des-entreprises-finance-par-la-bce/