CETTE FOIS, le 26 MAI, JE VOTE EUROPEEN !

Le Mouvement Européen76 n’a pas ménagé ses efforts pour faire connaître les enjeux de ce vote du 26 mai prochain : débats, distributions de tracts sur les marchés de Seine-Maritime, particulièrement dans les localités fortement abstentionnistes. Nous sommes attachés à notre position d’active neutralité trans-partisane, et l’objet de cet article n’a pas pour but de donner une consigne de vote, mais simplement d’éclairer votre choix. Donc quelques conseils, et vous en ferez ce que vous voudrez !

1/ Tout d’abord, aller voter :

S’abstenir c’est décider de ne pas choisir, donc laisser la place et favoriser les listes extrémistes en présence (nous ne citerons pas de nom ) qui mobilisent et veulent détruire la construction européenne, de façon proclamée ou insidieuse….

2/ Pour qui voter ?

La campagne qui a démarré très tard, avec des programmes parus entre le 6 et le 9 mai (??) pour certaines listes et des listes nationales élaborées en « virant » ou rétrogradant parfois des députés européens expérimentés, ne nous facilite pas la tâche. Pourtant le travail d’un député européen est très technique, ardu, et nécessite une bonne connaissance des dossiers (les projets de directive) et un bon sens du compromis. Enfin n’oubliez pas que nous avons 74 députés français sur un parlement de 751 députés. Nous ne décidons pas seuls…

3/Notre conseil :

Votez pour des listes « europhiles » et constructives capables de peser sur les décisions qui seront prises, donc en mesure de former au parlement un groupe d’au moins 25 députés, issus d’au moins 7 pays différents de l’Union. Ces groupes représentatifs ne sont pas légion : en gros les sociaux-démocrates, les conservateurs, les verts et les libéraux. Aucun de ces groupes n’ayant la majorité absolue au parlement, ils sont obligés de nouer des alliances de circonstance…

Les autres groupes, plus eurosceptiques, sont minoritaires et peu capables de peser sur les projets de directives élaborées à Strasbourg et Bruxelles.

Pour nous en France les courants qui “pèsent” au parlement sont représentés par les listes Envie d’Europe (PS+Place publique), le Parti Républicain (membre du PPE), les écologistes, la liste Renaissance (LREM + Modem), présentée par le gouvernement d’Emmanuel MACRON qui se propose, elle, de rejoindre le groupe libéral (ALDE).

Nous regrettons l’éparpillement folklorique et vain des petites listes (33!), qui profitent de la proportionnelle pour affirmer une identité quelconque (c’est leur droit le plus strict mais quelle efficacité??). Elles oublient que le parlement européen travaille avec des majorités de compromis, des députés expérimentés, des groupes solides capables de bâtir une Europe plus solidaire, donc plus sociale, plus humaine, plus fédérale au plan monétaire et budgétaire, et aussi plus responsable de notre planète terre, tout en se situant dans une économie libérale et non administrée, mais régulée.

Ainsi va l’Union Européenne…..Ce n’est pas la France en plus grand, mais notre pays peut peser de tout son poids, qui est grand, si nous faisons les bons choix.

10 vidéos pour convaincre.

Réalisées avec l’aide de l’OFAJ par des jeunes Français et Allemands, sous l’égide d’EUROPÉENS SANS FRONTIÈRES (Philippe CAYLA), retrouvez ces dix mini-vidéos  de 30 secondes à diffuser largement et de toute urgence auprès des Jeunes et moins jeunes encore indécis !

Cliquez sur l’image ci-dessous et laissez vous guider.

Faire campagne, c’est aussi penser l’avenir !

Se mobiliser pour inviter les électeurs à se déplacer le 26 mai c’est bien, mais ce n’est pas tout. Le combat pour l’Europe ne s’arrêtera pas à cette date. Quel que soit le résultat, il faudra continuer à nous mobiliser au service du projet européen.

C’est ainsi que dès maintenant nous travaillons sur les projets d’avenir:

  • Les responsables du Quiz que nous développons avec l’Education nationale se retrouvent cette semaine pour évoquer le projet 2020 et son renforcement sur la Normandie tout entière.
  • Après le succès de l’opération en direction des jeunes, le collectif “Normands et Européens” se retrouvera la semaine prochaine pour faire le bilan 2019 et évoquer l’avenir.
  • Bernard continue a préparer le voyage vers la Bulgarie et Istambul qui rassemblera près de 40 personnes.
  • Le 25 juin, nous invitons tous les adhérents disponibles à participer au séminaire de prospective sur le développement dans les années à venir de notre Mouvement. Nous y reviendrons dans les semaines à venir.

Ensemble, on est plus fort. Rejoignez-nous !

Voter par procuration le 26 mai

Si vous êtes empêché(e) pour une raison ou une autre d’aller voter le 26 mai prochain, vous pouvez établir une procuration permettant à la personne de votre choix de voter à votre place.

Les conditions à remplir sont les suivantes:
– la personne désignée (mandataire) doit voter dans la même commune que vous.
– vous devez établir une procuration formalisant cette démarche

La démarche à tenir:
– remplir le formulaire de procuration ainsi que l’attestation sur l’honneur indiquant votre indisponibilité. Vous pouvez télécharger et imprimer ces documents. Si vous ne pouvez pas, vous les trouverez sur le lieu d’établissement de la procuration;
– attention, le document doit être signé et daté en présence du représentant de l’autorité réceptionnant votre procuration. Ne le faites donc pas avant de déposer votre document;
– vous rendre dans un tribunal de grande instance, un commissariat de police ou une gendarmerie pour déposer vos documents ou les remplir. Vous devrez justifier de votre identité avec une pièce d’identité: carte identité, passeport, permis de conduire;
– lors de l’établissement de la procuration, la présence du mandataire n’est pas nécessaire.

Télécharger les documents nécessaires à l’établissement de la procuration: cliquez ici
En savoir plus:
https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13303

une vidéo de protestation en Algérie recyclée par des alarmistes anti-immigration

Des vidéos floues de la foule sont souvent utilisées pour répandre la rhétorique anti-musulmane en Europe et aux États-Unis. Cela a été le cas cette semaine avec une vidéo qui a été dite, sur Twitter et Facebook, être tournée en France ou au Danemark. Elle a été tournée en Algérie.

Voir l’ensemble de l’article  (Anglais)
Source : https://factcheckeu.info/fr/ 

Associations, L’Europe a besoin de vous.

Les associations sont des acteurs privilégiés dans l’espace citoyen. Le renouvellement du Parlement européen le 26 mai prochain constitue un enjeu important pour l’avenir de l’Union Européenne. Le Mouvement européen invite les associations à participer au débat, à le relayer auprès de leurs administrateurs, leurs adhérents, leurs usagers…

Le 26 mai prochain, nous élirons 79 représentants de la France au Parlement européen. Les enquêtes publiées ces derniers jours prévoient un niveau d’abstention important.
Voter c’est renforcer la légitimité du Parlement au sein de l’Union Européenne. Le Parlement européen joue à l’échelle de l’Europe un rôle similaire à celui de l’Assemblée Nationale. Il contrôle le travail de la Commission européenne et vote les lois.

Ne pas voter c’est:

– Renforcer le camp des eurosceptiques qui traditionnellement mobilise davantage ses électeurs. En 2014 les élus issus du Front National représentaient 32 % des députés français alors qu’ils avaient obtenus 25 % des voix.
– Diminuer le poids de la France au sein du Parlement. Moins nombreux, les “euro-optimistes” peinent à faire entendre la voix de la France au sein de leurs groupes respectifs.

L’Europe ne porte pas tous les maux de la Terre:

L’Europe a mauvaise presse auprès de nombreuses associations, souvent à tort. Il en est ainsi, par exemple, de la “Directive services”, qui interdirait l’octroi de subventions aux associations et ferait la part belle aux entreprises. C’est typiquement une erreur d’appréciation liée à l’Etat français.
En effet, l’Union Européenne en publiant cette directive a demandé à chaque pays membre de déterminer le périmètre définissant le champ des activités d’intérêt général au sein duquel cette directive ne s’appliquerait pas.
Certains pays ont défini un large secteur comme par exemple l’ensemble du champ éducatif, pas seulement celui de l’école. La France n’a pas fait ce travail, ou à minima, offrant des pans entiers de la vie associative au champ de la concurrence.
Nous pourrions multiplier les exemples de ce type. Souvent en France quand les choses vont bien c’est grâce aux autorités nationales et quand cela va mal, c’est la faute à l’Europe. Ainsi qui sait que le service civique est pour une large part financé par l’Union Européenne.
Certes,  il reste de larges chantiers à conduire, beaucoup d’imperfections à régler… C’est tout l’enjeu de l’élection du 26 mai.

L’Europe riche de sa diversité:

Dans de nombreux pays la vie associative est porteuse d’une histoire, d’expériences, d’une reconnaissance qui pourraient profiter aux associations françaises.
Le Mouvement européen est attaché à la construction d’un espace commun qui permette aux pays de L’Union Européenne de peser et d’exister face aux puissances comme les USA, la Chine, la Russie…

Sans prendre parti pour une liste particulière, le Mouvement européen se mobilise pour inviter les citoyens à aller voter le 26 mai. Dans cette perspective
– nous renforçons notre présence sur les réseaux sociaux
– nous irons sur les marchés de Seine-Maritime pour rencontrer les électeurs
– nous participerons à plusieurs réunions publiques
– nous serons présents sur les média dans les semaines à venir.

Relayez les messages:

Les liens  que  nous vous présentons ci-dessous sont à votre disposition. N’hésitez pas à les relayer dans vos réseaux.

Nous sommes aussi à votre disposition pour développer avec vous de nouvelles initiatives. N”hésitez pas à nous contacter.
par mail: redaction@mouvement-europeen76.eu
par téléphone: 06 80 11 90 89

 

Réseaux sociaux, nous avons besoin de vous.

Facebook, Twitter, lettre électronique, site Internet, nous avons créé et développé ces outils. Depuis le mois de mars:
– nous avons publié: plus 500 tweets qui sont apparus plus de 50 000 fois sur les comptes twitter de nos abonnés,
– 2800 personnes reçoivent notre lettre électronique,
– 1800 personnes ont visité notre nouveau site Internet et notre page Facebook.

En s’abonnant à ces différents supports, en relayant les informations dans nos réseaux personnels et professionnels, chacun d’entre nous peut contribuer à faire reculer l’abstention. Nous avons besoin de vous pour développer un “réseau de bouche à oreille” numérique.

Relayez les messages:

Vous souhaitez participer à leur écriture, contactez nous :par mail: redaction@mouvement-europeen76.eu
par téléphone: 06 80 11 90 89

LE SAIS-TU ?

Une indignation non exprimée peut créer des frustrations. Or les scientifiques nous disent que l’accumulation de celles-ci peuvent entrainer de vives colères. L’expression d’une indignation, s’incarne aussi dans l’action de mettre l’enveloppe dans l’urne.

Depuis quelques mois le rond incarne un lieu de rencontre pour exprimer notre colère. Nous vous proposons un autre lieu  de rencontre : “la fente de l’urne”. La date de la prochaine rencontre est le 26 mai . une inscription préalable est nécessaire. Les modalités d’inscription sont variées.

https://www.demarches.interieur.gouv.fr/particuliers/demande-inscription-listes-electorales-1

La loi n° 2016-1048 du 1ᵉʳ août 2016 modifie les modalités d’inscription sur les listes électorales et institue un répertoire électoral unique. Il sera gérer par l’INSEE. Désormais les démarches  nécessaires pour être inscrit sur la liste électorale de la mairie de votre lieu d’habitation ont été simplifiées:

.Les jeunes remplissant certaines conditions seront inscrits d’office lorsqu’ils  obtiendront leur majorité. 

. En restant chez vous, vous pouvez vous s’inscrire par le biais d’internet.

.Vous pouvez vous inscrire en vous rendant à la mairie de votre commune .Les français vivants à l’étranger doivent se rendre à l‘ambassade de France du pays concerné.

A propos écoutez ceci : C’est l’histoire d’un mec ou d’une nana peu enclin à voter pour les élections européennes. Survient un évènement lié à une question européenne, qui l’indigne à un point tel, qu’il décide d’aller voter pour exprimer son indignation. Mais voilà, il ou elle ne s’était pas inscrit(e) dans le répertoire unique électoral! Alors il ou elle ne peut que pester, pester, pester.

Afin d’éviter ce sénario, pour ceux qui ne seraient pas encore inscrits, vous avez jusqu’au 31 mars pour le faire.

D’après le département démographique de l’INSSEE,
au 1er mars 2018, selon les données provisoires, 45,5 millions de Français sont inscrits sur les listes électorales en France. Au cours de l’année, le nombre d’électeurs a diminué en moyenne de 0,7 %.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/3540007

 

Pour voter, il faut être inscrit

Le 26 mai prochain dans chaque Pays de l’Union Européenne, les électeurs  sont appelés à  désigner les  nouveaux parlementaires européens.
L’enjeu est important. Le Parlement européen dont le siège est à Strasbourg, joue un rôle déterminant  dans le fonctionnement de l’Union Européenne. Porteurs de la voix des citoyens, les parlementaires sont co-décisionnaires des principales orientations politiques et directives prises par l’Union. Plus la participation au scrutin sera forte, plus la voix des parlementaires portera en Europe.

Pour voter le 26 mai prochain, il suffit d’avoir 18  ans avant le 26 mai 2019 et être inscrit  sur la liste électorale de votre commune de résidence. En France, l’inscription des électeurs  est automatique à l’âge de 18 ans  si à 16 ans, le jeune  a participé à l’acte de recensement obligatoire. Il est inscrit dans la commune de son lieu de résidence.

Si pour une raison ou une autre, vous n’êtes pas inscrit, ou si vous avez déménagé, il est encore temps de  vous inscrire sur la liste électorale de votre commune. Il faut le faire d’ici le 31 mars 2019. Vous pouvez utiliser la procédure en ligne  ou  vous rendre à la Mairie de votre commune.
En savoir plus: s’inscrire pour voter

Électeur européen:

Les Européens, citoyens d’un Pays membre de l’Union Européenne et résidant en France, peuvent  voter en France. Ils doivent  s’inscrire sur la liste électorale  complémentaire de leur commune de résidence. Cette démarche peut être faite en ligne  ou dans la commune de résidence avant le 31 mars 2019.
En savoir plus: Européen, voter en France