Défricher l’Europe.

Pourquoi “l’Europe le long de la Seine”?

Ce semestre, le Mouvement Européen de Seine Maritime a décidé de consacrer son séminaire de Printemps à la relation entre l’Europe et les Territoires, et plus particulièrement en ce qui concerne notre Territoire seinomarin, à la renaissance des friches industrielles situées le long de la Seine, de Rouen au Havre. C’est donc tout naturellement que le ME76, dont le siège est à Rouen s’est associé pour cette démarche la Maison de l’Europe de Seine Maritime, dont le siège est au Havre, et que nous avons appelé notre séminaire « L’Europe le long de la Seine ».

Mais quel lien  entre les friches industrielles et l’Europe ?

C’est en Europe qu’est née la révolution industrielle au dix-neuvième siècle. Et c’est cette industrie naissante, tirant son énergie des mines de charbon, développant des manufactures, construisant des lignes de chemins, des locomotives, des steamers, mais aussi des armes, qui a permis à l’Europe de conquérir le Monde en colonisant de vastes territoires sur tous les continents.

Une période de gloire pour les uns, et de soumission pour les autres.
Une période de rayonnement culturel pour l’Europe, une période noire pour les pays colonisés.
Une période d’enrichissement pour certains industriels, une période de souffrance pour ceux qui travaillaient douze heures par jour dans les mines de charbons, ou les chaines de production.
On connaît la suite. Les puissances ont fini par se battre entre elles, la révolution a éclaté à l’est, la crise économique a ruiné les économies, la montée du nationalisme amis en place des régimes totalitaires ici ou là, etc. Au milieu du vingtième siècle, l’Europe s’est retrouvée coupé en deux, sur un champ de ruines. Comme l’Europe, l’industrie était en ruine.

C’est alors que l’Europe a commencé à se construire grâce à la vision de nos Pères Fondateurs, et que son industrie s’est relancée, avec le soutien économique des Américains.
Mais l’Europe n’était plus toute seule. Les colonies ont conquis leur indépendance dans la douleur, de nouveaux acteurs économiques ont fait leur apparition dans le monde, menaçant à la fois nos industries mais aussi le poids politique de l’Union Européenne, élargie, bien qu’amputée aujourd’hui d’un membre important.

Nous sommes à un tournant.

De la même façon que nos industries, abandonnant partout des friches inutilisées, doivent se réinventer sur de nouvelles bases, l’Europe doit aussi abandonner ses vieux démons nationalistes et commencer une profonde mutation.
Heureusement, ces deux mouvements parallèles sont entamés. A l’instar des industries qui se réorientent pour être moins dépendantes, les friches industrielles se reconvertissent pour devenir des lieux de culture ou pour accueillir des start-up prometteuses, l’Europe se crée de nouveaux financements et s’oriente vers une transition numérique et écologique.

Le Mouvement Européen de Seine Maritime, avec son séminaire de printemps, se propose accompagner et d’encourager cet espoir qui renait.

Alain ROPERS

Découvrez le programme  du séminaire:

Participez aux conférences proposées lors de ce séminaire: Cliquez et inscrivez-vous 
Accédez à d’autres sources :
     Des Articles  sur notre site:
 Les friches en Europe.
    Des vidéos sur la playlist de notre chaine TV: https://ME76-chaine-tv:
        – Qu’est ce qu’une friche ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.