Chauffeurs routiers

Chauffeurs routiers pas assez nombreux au Royaume Uni

Le Royaume-Uni fait face à un été de pénurie alimentaire en raison du manque de chauffeurs routiers

 Selon les dirigeants des entreprises industrielles ont averti : les Britanniques vont subir une série de “coupures de courant récurrentes” en raison de la défection de 100 000 chauffeurs routiers à cause du Covid et du Brexit.

Lettre au Premier Ministre

 Dans une lettre à Boris Johnson, ils ont exigé une intervention urgente pour permettre aux chauffeurs venus d’Europe de l’Est de pouvoir entrer dans le pays avec des visas spéciaux. Ils insistent, effet des visas similaires à ceux délivrés aux cueilleurs agricoles, permettraient de résoudre la “crise” dans la chaîne d’approvisionnement.

 Ils ont déclaré que les pénuries de travailleurs dans les entrepôts et les centres de transformation des aliments ont également un impact sur l’emballage des aliments qui devraient garnir les rayons des supermarchés.

Produits périssables non acheminés

Les patrons de Tesco ont soulevé la question lors d’une réunion avec la ministre des Transports Lady Vere. Ils ont expliqué la semaine dernière que les postes non pourvus engendrent 48 tonnes de déchets alimentaires chaque semaine, l’équivalent de deux chargements de camions.

 Des responsables de la chaîne de supermarchés ont déclaré que la pénurie de chauffeurs de camion affectait plus gravement les aliments frais à courte durée de conservation.

 James Mee est producteur de myrtilles de Peterborough Il a déclaré que le manque de transport pour les denrées à courte durée de conservation pourraient également frapper Wimbledon, l’emblème de la fraise britannique.

Un intervention rapide du gouvernement est indispensable

 Il a mis en garde : à moins d’une intervention du gouvernement, les fruits et légumes pourraient bien pourrir sur place, dans les champs. Les agriculteurs s’inquiètent pour la récolte des fruits rouges ainsi que pour la moisson de céréales de fin d’été. 

 « La société de transport avec qui nous travaillons depuis des années nous a dit qu’elle ne pouvait venir chercher nos fruits qu’une fois par semaine.  Mais les fruits n’ont qu’une durée de conservation de cinq jours, nous devons donc les ramasser tous les jours.  Si nous ne pouvons pas acheminer nos fruits vers les supermarchés, c’est catastrophique », a déclaré Mee.

Chauffeurs routiers polonais

 Le Guardian a parlé à un chauffeur polonais, qui avait vécu dans le pays avant le Brexit. Il est venu par l’aéroport de Doncaster Sheffield pour répondre à la crise. Mais il s’est vu refuser l’entrée par la force frontalière.  Il n’avait soit disant pas, à son arrivée à l’aéroport, suffisamment de preuves justificatives pour satisfaire l’obtention du statut demandé. ( on doit justifier d’un contrat de travail avec un salaire minimum de 2000€ par mois). 

« Il y a une énorme pénurie de chauffeurs de poids lourds. Nous l’estimons à environ entre 85 000 et 100 000 emplois », a déclaré Richard Burnett, directeur général de la Road Haulage Association.

 “Il y a des semaines que l’on voit des rayonnages vides, c’est grave à ce point là ! » a-t-il ajouté.

Toutes les entreprises de transport ont des postes non pourvus

 Une enquête récente de la RHA auprès de 796 entreprises qui emploient 45 000 chauffeurs a montré que toutes les entreprises avaient des emplois non pourvus. 

 « Nous insistons auprès du gouvernement, il doit mettre les chauffeurs de poids lourds sur la liste des métiers à pouvoir de toute urgence.  Nous avons besoin d’un viviers de main-d’œuvre rapidement. En effet, nous ne sommes pas en mesure de les former assez rapidement et nous devons combler ce manque. Bientôt les chauffeurs de poids lourds britanniques partiront en vacances d’été. Cela signifie qu’il n’y aura  aucun personnel pour les remplacer .  Donc, le problème ne fera qu’empirer », a déclaré Burnett.

La fin du confinement aggrave la situation

 Shane Brennan est directeur général de la Cold Chain Federation. Il représente les propriétaires d’entrepôts de produits alimentaires réfrigérés à travers le pays. Il a déclaré qu’avec l’assouplissement prochain du confinement, la demande d’entrepôts de stockage pour produits alimentaires réfrigérés s’était retrouvée au niveau de Noël et empirerait à l’approche de la fin du confinement et de l’ouverture des lieux ouverts au public. 

Approvisionnement en denrées alimentaires avec des ruptures

 «Je pense que cela va être comme une série de coupures de courant. Nous allons subir des pénuries, puis voir des étagères approvisionnées à nouveau et puis des pénuries à nouveau. 

Rupture d'approvisionnement

Cela va continuer aussi longtemps que la demande sera imprévisible et que la situation du recrutement de la main-d’œuvre restera aussi tendue qu’elle l’est actuellement », a-t-il ajouté. Brennan. 

 

La lettre au Premier ministre a été signée par la Fédération des produits alimentaires et des boissons, la Fédération britannique des aliments surgelés, la Fédération des distributeurs en gros, la Fédération de la chaîne du froid, la British Meat Producers Association et la British Beer and Pub Association.

 Seule une décision du gouvernement peut débloquer la situation

«Nous sommes fermement convaincus que seule l’intervention du Premier ministre et du Cabinet ministériel sont en mesure d’éviter la rupture des chaînes d’approvisionnement. Le ravitaillement arrive à un point très critique,  à un niveau sans précédent et inimaginable.  Les supermarchés attirent l’attention sur le fait les stocks alimentaires attendus ne sont pas livrés. La conséquence, c’est un gaspillage considérable », a-t-il déclaré.

 La lettre accuse également la suppression de l’abattement fiscal IR35 qui oblige à présent les agences à cotiser davantage pour couvrir l’assurance nationale et les impôts des conducteurs indépendants.

La faute au Brexit ou au Covid  ?

Ce sont essentiellement les chauffeurs d’Europe de l’Est, qui, ces dernières années, conduisaient les camions au Royaume Uni. Mais le Brexit et Covid ont créé un “coup de tempête parfait” sur le secteur, a déclaré Burnett.

«  Les Européens assuraient traditionnellement ces emplois. Nous ne savons pas s’ils sont partis à cause du Brexit ou à cause du Covid. Nous savons pas non, si c’est à cause de la pandémie qu’ils ne sont pas encore en mesure de revenir. Mais c’est un problème très réel”, a déclaré Burnett

 Il a déclaré que le risque était bien réel. À moins que quelque chose ne soit fait rapidement, l’importation de nourriture au Royaume-Uni pourrait également être impactée. 

Contrôles douaniers dès le 1er janvier 2021

Les contrôles du Brexit ont été intégralement mis en œuvre sur le continent dès le 1er janvier. Par contre, ils ne sont mis en place que progressivement sur un an au Royaume-Uni. Cela parce que les parking de camions dans le Kent et ailleurs ne sont pas encore pleinement opérationnels.

 “Si vous superposez la fin du délai de grâce pour les contrôles sur les produits alimentaires et le manque de préparation des Européens à remplir la paperasse, nous pourrions être confrontés à un problème vraiment important ici en termes de chaîne d’approvisionnement alimentaire”, a déclaré Burnett.

Pour recruter améliorer les conditions de travail

 Un porte-parole du ministère des Transports a déclaré qu’il avait rencontré des pontes de l’industrie “pour discuter des pénuries de chauffeurs de poids lourds et des solutions possibles en matière de recrutement et de maintien”, ajoutant: “La plupart des solutions sont susceptibles d’être commerciales et internes à l’industrie. Des progrès ont déjà été réalisés dans des domaines clés. Des domaines tels que les entretiens d’embauche et le recrutement s’améliorent. On doit travailler à l’amélioration des salaires, des conditions de travail et de la diversité. »

Reconversion des chômeurs en chauffeurs routiers

 Le ministère a déclaré que le système d’immigration basé sur des points “indique clairement que les employeurs devraient se concentrer sur l’investissement dans le recrutement de main-d’œuvre nationale, en particulier parmi les chômeurs qui ont besoin d’une reconversion , plutôt que de dépendre de la main-d’œuvre étrangère”.

La réponse du gouvernement de Boris Johnson: On ne change rien !

A ce jour, le 4 août 2021, le gouvernement britannique n’a pas répondu aux appels des industriels et des directeurs de supermarchés.

Pas de chauffeurs de poids lourds

accords sur le transport routier

Chauffeurs routiers

Articles de journaux

Articles sur le Brexit

L’article original en anglais :     Food-shortages

Plus de paperasse que jamais

Vidéos

Pénurie de chauffeurs routiers

Achats de panique

L’UE va réformer le transport routier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.