Nous étions 30 hier à l’INSPE de Mont Saint Aignan, le 11 mars 2020

Emmanuel Morucci, conférencier bénévole de la Commission Européenne.

pour écouter Emmanuel Morucci, conférencier bénévole de la Commission européenne, plancher sur le sujet de la démocratie dans l’Union européenne.

Vu le contexte (Coronavirus, élections municipales…) c’était déjà un exploit ; donc essai transformé ! Le public était composé de professeurs d’histoire géographie ou ex, de tout âge et de militants du Mouvement européen 76 ; depuis 2019, la construction européenne est choisie comme exemple pour traiter le sujet de la démocratie, au programme de l’option “sciences politiques et géopolitique” du programme de 1ère d’enseignement général.

E. Morucci a rappelé que l’Union européenne était une construction démocratique en devenir, une Union d’états avec des morceaux de Fédération (les politiques communes agricole, monétaire, commerciale) et un Parlement élu au suffrage universel, une Union assise sur les valeurs de paix et de démocratie libérale, garantissant les libertés individuelles et étatiques. Ces valeurs sont inscrites dans les traités depuis 1957 et rappelées dans la Charte des droits fondamentaux de l’Union. Des symboles forts existent : un drapeau, un hymne, un passeport, une monnaie commune pour les 19, une journée le 9 mai (qui n’est pas un jour de congé).  Ce cadre démocratique, construit peu à peu depuis 70 ans, assure une certaine stabilité et un cadre d’exercices démocratiques.

Toutefois, les réalités géopolitiques actuelles beaucoup plus mouvantes depuis 1989 (montée en puissance de la Chine, rétablissement de la “verticale ” de l’état en Russie, retrait partiel des États-Unis des affaires européennes, réchauffement climatique) obligent l’Union à un aggiornamento rapide, d’autant que, depuis 2008, renaissent de dangereux nationalismes de type populiste et anti-européens…

Pour M. Morucci, sociologue et anthropologue, les antidotes à ces dangers passent par un renforcement de notre identité européenne, venue de loin et de différents courants culturels qui ont fini par créer un patrimoine commun. Elles passent également par un renforcement du budget européen, trop faible aujourd’hui, une défense plus unie (développer la Politique extérieure de Sécurité Commune, 2ème volet du traité de Maastricht de 1993). Le débat s’ouvre ensuite avec la salle…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.