Culture et innovation sont indispensables

Lille, la culture et l’innovation, deux biens indispensables ?

LILLE

Lille, capitale européenne de la culture en 2004

L’histoire de Lille nous intéresse à deux titres. Tout d’abord, Rouen a engagé les démarches nécessaires et espère devenir capitale européenne de la culture en 2028. Les raisons de la réussite de Lille nous interpellent donc. La Culture et l’innovation sont elles indispensables ? De plus, les retombées de cet évènement dont Lille a su tirer profit ensuite, méritent un examen détaillé, car ils constituent un  encouragement certain pour d’autres villes.

Quête d’un nouveau modèle de développement

On a oublié l’échec de la non-acceptation de la candidature de Lille à accueillir les Jeux Olympiques. Mais tout le monde se souvient du rayonnement formidable que fut l’événement « Lille, Capitale Européenne de la Culture » en 2004. Les mêmes acteurs ont rebondi après cet échec, en proposant une nouvelle stratégie, tournée cette fois vers un événement culturel.

La culture est un bien indispensable

La culture semblait un luxe dans une région de tradition industrielle, un plaisir de gens aisés.  Alors que nombre d’habitants étaient au chômage ou dans des situations précaires, pourquoi ? Pourtant, l’aventure de Lille 2004, portée avec conviction par les élus locaux, a su mobiliser l’ensemble de la population et des acteurs culturels et économiques du territoire.  Si les nouveaux tracés TGV, qui repositionnaient Lille à 1h de Paris et des grandes capitales européennes comme Londres et Bruxelles, ont été le vecteur d’un projet, visant à faire de Lille 2004, un outil de développement économique et de régénération urbaine, celui-ci a très vite été envisagé comme un formidable accélérateur de lien social, de vivre ensemble et de démocratisation culturelle.

Les habitants, acteurs de l’évènement culturel  

C’est une œuvre collective. Pour réaliser ces objectifs, nombre d’acteurs se sont employés à mettre en œuvre ce dispositif de « Lille, Capitale Européenne de la Culture ». Trois groupes principaux se constituèrent. Si le projet était porté en premier lieu par les élus et fortement soutenus par les financeurs, notamment les grandes entreprises de la région, nombreux artistes ont adhéré au projet et l’ont porté auprès de la population locale et des habitants de Lille.  

La ville a ainsi mis en place une démarche participative à travers la création du statut d’ « ambassadeur » pendant la préparation. Le but était, qu’en participant au projet, les habitants y adhèrent naturellement. Ils ont apporté́ leur soutien aux manifestations, en tant que «bénévole,. Les associations locales ont aussi contribué à l’élaboration de la programmation.

L’implication de l’Europe et des territoires

L’Europe s’engage dans ces projets innovants, grâce aux “actions innovatrices européennes». L’UE a porté le projet et collaboré financièrement à la réhabilitation de plusieurs friches industrielles à Lille. La ville, sélectionnée pour être capitale européenne de la culture, a été vivement encouragée à élargir ses frontières et intégrer sa région au projet. Le projet de Lille 2004 se voulait assez novateur puisqu’il rassemblait, au-delà̀ du noyau lillois, aussi des territoires transfrontaliers. Voici un exemple de friche textile réhabilité à Tourcoing:

Un outil de développement et d’innovation

Non loin de Lille, à Tourcoing, le renouveau économique et urbain devient un outil de développement et d’innovation. Le CETI est le Centre Européen de Textiles innovants. Il est l’emblème du renouveau du textile dans le Nord de la France. Construit sur une ancienne friche industrielle du quartier textile il symbolise désormais le futur de l’industrie textile nordiste. Ce pôle de compétitivité ambitieux, fait le lien entre la recherche, le marché industriel et les nouveaux débouchés. Cela a donné naissance à des expositions type « Futurotextiles », projet pionnier, initié en 2006 associant sciences, technologie, design, mode et art autour des textiles innovants et de leurs différents secteurs d’application. En 2021, une cinquième édition de l’exposition intitulée « Textidream » sera présentée dans le cadre de la prochaine Exposition universelle à Dubaï qui ouvrira ses portes le 1er octobre 2021.

De grands espaces disponibles

Les friches industrielles présentent l’avantage d’offrir des espaces énormes, précisément ce que recherchent certaines industries novatrices pour s’installer. Il a fallu les 12 000m2 du bâtiment pour installer le laboratoire et les ateliers de recherche sur le non tissé. Il s’agit d’un textile dont les applications sont en pleine mutation et se multiplient dans le domaine de la santé, de l’aéronautique ou encore de l’automobile. 80 personnes y travaillent : un facilitateur d’innovations, un incubateur textile et des facilitateurs de business, sans oublier les délégations régionales de l’Institut français du textile et de l’habillement.

Bilan de Lille 2004 

Comme l’affirme Martine Aubry, l’objectif de ce projet de capitale européenne de la culture en 2004 était de « rendre aux gens du Nord la fierté de leur région et de leur culture, de leur procurer de belles émotions ». Les objectifs consistaient ainsi à contribuer au changement durable des pratiques culturelles des lillois,  d’améliorer leur cadre de vie et enfin d’assurer l’attractivité et le rayonnement de Lille. L’événement visait à modifier durablement la vie des habitants et l’image de Lille Métropole et de la Région  Nord-Pas-de-Calais. Il devait renforcer le développement urbain à long terme et valoriser la transformation de la ville contemporaine.

 

Vidéo L’Europe s’engage : Réhabilitation d’une friche industrielle à Lille. De la graine à l’assiette.

https://www.youtube.com/watch?v=pMszw8lxXA8&list=PL7LzRYup19_ZKLhjr_N9_U6WAdmnXz_rU&index=6

Accéder à la chaîne : https://bit;ly/ME76-chaine-tv 
Suivez-nous aussi sur
Facebook:@Mvt.europe76
Tweeter: @76europeen
et Instagram: @mouvement.europeen.76

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.