Rhin-Danube, le dessous des cartes

Capitale européenne de la Culture en 2028. Ce projet porté par la ville de Rouen, la Métropole et de nombreux acteurs le long de l’axe Seine, mobilise aussi le Mouvement européen.
Dès l’année 2021, nous organisions un séminaire sur le devenir des friches industrielles en Europe et le long de la Seine. Ce fut l’occasion de souligner cette spécificité culturelle européenne. L’Europe, là où est née la civilisation industrielle. L’Europe, là où partout les territoires sont confrontés à la mutation de ces espaces. Les friches, là où s’invente pour une part, l’Europe de demain.
Ce séminaire fut aussi l’occasion de souligner une nouvelle fois, le lien vers le reste du monde que nous offrent les ports et tout particulièrement la nouvelle infrastructure Haropa.

Au moment, où du fait du réchauffement climatique, la route du Nord-est, propose un nouveau chemin vers la Chine, l’ouverture de la Normandie vers l’Afrique, l’Amérique du sud offre des perspectives intéressantes.
Idem avec le projet du Canal Seine-Nord dont les travaux ont commencé. L’occasion, pour connecter l’axe Seine au vaste réseau constitué par la Meuse, l’Escaut, le Rhin et l’Elbe plus au nord. Quelle inscription de la Normandie, de la Seine-Maritime avec l’espace hanséatique, héritage de “l’ancienne ligue hanséatique“, mais aussi nouveau terminal de la Route de la soie ouverte par la Chine ?
C’est aussi cela travailler le projet “Capitale européenne de la Culture”. Comment notre région notre département, ses acteurs économiques, sociaux, culturels, ses citoyens participent à la construction d’un nouvel espace européen fort de son identité, mais connecté au Monde?
Dans un récent épisode de la formidable émission “le dessous des cartes”, Arte a souligné l’enjeu que sont les fleuves en Europe.
Regardez la vidéo ci-dessous.


Source: Le dessous des Cartes Arte

Donner envie d’Europe : Lille

Philippe Thillay, Président du Mouvement Européen de Seine Maritime, ouvre la séance en expliquant le but de ce séminaire : donner envie d’Europe aux citoyens de Seine Maritime. Et pour y parvenir, leur montrer que l’Europe, ce n’est pas uniquement, une commission, un parlement, des directives. Mais l’Europe c’est aussi des acteurs humains, économiques, culturels, citoyens, qui portent le projet européen sur les territoires.

Marie-Pierre Bresson. « Lille, Capitale Européenne de la Culture 2004 a été une belle aventure épique qui a débuté bien avant, et est devenue pérenne, puisque nous continuons aujourd’hui à en engranger les bénéfices.
Lille n’est plus, depuis 2004 perçue comme cette ville enfumée et noire. La réputation de convivialité et le sens de la fête de ses habitants extrêmement chaleureux, déjà attestés par les peintures flamandes de 18ème siècle ne se démentent pas. Cette qualité a permis aux décideurs d’embarquer avec eux la population pour ce grand évènement. » Continuer la lecture de Donner envie d’Europe : Lille

Lille, la culture des friches industrielles

LILLE

Introduction au séminaire : visioconférence: L’exemple de Lille

Marie-Pierre Bresson, adjointe au Maire déléguée à la culture, au tourisme et à la coopération décentralisée, interviendra au nom de la Ville de Lille.  Nous abordons ici la place des friches industrielles comme exemple de réalisation d’une «capitale européenne de la culture ». Continuer la lecture de Lille, la culture des friches industrielles

Lille, la culture et l’innovation, deux biens indispensables ?

LILLE

Lille, capitale européenne de la culture en 2004

L’histoire de Lille nous intéresse à deux titres. Tout d’abord, Rouen a engagé les démarches nécessaires et espère devenir capitale européenne de la culture en 2028. Les raisons de la réussite de Lille nous interpellent donc. La Culture et l’innovation sont elles indispensables ? De plus, les retombées de cet évènement dont Lille a su tirer profit ensuite, méritent un examen détaillé, car ils constituent un  encouragement certain pour d’autres villes. Continuer la lecture de Lille, la culture et l’innovation, deux biens indispensables ?