Retrouvez nos publications

La Cyberlettre mensuelle : 

Cyberlettres spéciales

La faute à L’Europe

” Tout le monde parle de l’Europe! Mais c’est sur la manière de faire cette Europe que l’on ne s’entend plus!”. C’est sur ces mots plus d’actualité que jamais de Jean Gabin dans “Le Président” (1961) que s’ouvre chaque week-end l’émission “la faute à l’Europe ?” sur franceinfo.

https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/franceinfo/la-faute-a-l-europe/

Depuis le grand hall du Parlement européen à Bruxelles, Yann-Antony Noghès et ses chroniqueurs Kattalin Landaburu (France 24) et Jean Quatremer (Libération) reçoivent les femmes et les hommes qui font tourner l’Europe, quel que soit le sens. Chaque semaine, l’équipe de “La faute à l’Europe ?” s’emploie à proposer plusieurs points de vue sur l’actualité : la France vue d’Europe, les coulisses de l’Europe, ainsi que l’édito du plus fin connaisseur de la construction européenne, Jean Quatremer.
Ni eurobéate ni eurosceptique (bien au contraire), “la faute à l’Europe ?” c’est 30 minutes d’analyse didactique et décalée sur l’Union européenne le samedi à 13h20 et 20h10, et le dimanche à 22h40.

A noter pour cette rentrée, “La faute à l’Europe” a noué un partenariat avec la presse quotidienne régionale. Chaque semaine, l’émission fera une halte dans une région française. De Nice, Rennes, Nantes, Strasbourg, Lille, Toulouse, un journaliste nous livrera son regard sur l’actualité européenne dans sa région. L’Europe au quotidien, c’est souvent dans les régions qu’elle se vit. Quel est l’impact local des décisions prises à Bruxelles, quelle réponse l’Europe peut elle apporter aux enjeux locaux : agriculture, aménagement du territoire, pêche, cohésion sociale etc.
Autant de questions concrètes auxquelles nos journalistes et leurs invités tenteront d’apporter une réponse claire.

Covid19, l’Union européenne mobilisée

Mardi 17 mars, Ursula Von der Leyen,  Commissaire de l’Union européenne a présenté à la presse les mesures pour faire  face à la pandémie.
La santé, au départ, n’est pas une compétence de l’Union. Les États s’y sont opposés. La couverture médicale, la prise en charge des frais sont très différentes d’un pays à l’autre.
Certains pays, sous la pression des citoyens, ont refusé l’exercice d’une compétence. Elle aurait pu dégrader leur système de santé. D’autres ne voulaient pas d’une mesure qui aurait pu alourdir les prélèvements obligatoires.

La crise que nous vivons permettra peut-être de comprendre que les virus comme le nuage de Tchernobyl ne connaissent pas de frontières.


Propos doublé par la Commission européenne

Écoutez l’Europe, c’est mon affaire !

Samedi 8 février dans le cadre de la préparation des élections municipales, RCF enregistrait une émission en public consacrée à la place de l’Europe dans les territoires. En quoi la vie quotidienne des citoyens est-elle concernée par les initiatives de l’Union européenne ?  Quelles interactions entre l’action municipale et les initiatives européennes ?

Deux thèmes principaux ont été retenus : 
– Le pacte vert et la transformation de nos modes de vie, priorité de la nouvelle Commission européenne
– les mobilités sur les territoires et au sein  de l’Union avec un focus sur Erasmus+

INVITÉS

Philippe Thillay, Président Mouvement Européen 76
Tokdemir MIKAYIL, Directeur Maison de l’Europe Eure
Philippe LEROY, Maire de Franqueville Saint-Pierre
Vincent CRUDER, Fondateur Association PITOR
Martine RIOT, Responsable Erasmus+ au Lycée La Châtaigneraie au Mesnil-Esnard
Pascale DELOBEL, Directrice MJC de l’Eure à Elbeuf

Faites écouter cette émission en partageant le lien ci-dessous:
https://bit.ly/08-02-jecoute-RCF

Un pays pessimiste,  l’Europe un enjeu?

Au mois de Septembre dernier, le Monde publiait une enquête annuelle sur le moral des français. Le pessimisme s’accroît, les français se détournet des dirigeants politiques.  Ils craignent la mondialisation, se méfient de l’émigration… Seuls trouvent grâce à leurs yeux  les acteurs de proximité  comme les dirigeants des PME et les Maires…

Deux enseignements possibles à en tirer? :

  • l’Europe, ses valeurs, ses projets, un rempart pour  se protéger  de la mondialisation sauvage et participer à l’établissement de règles internationales ?
  • l’importance pour le Mouvement européen de renforcer  sa présence au niveau local. Être aux côtés  de nos concitoyens  et montrer que l’union européenne peut-être à leurs côtés ?

Accédez à l’ensemble de l’enquête: http://mouvement-europeen76.eu/wp-content/uploads/2019/12/19.9.16.-le-moral-des-francais.pdf Continuer la lecture de Un pays pessimiste,  l’Europe un enjeu?

Université d’automne la suite

Cette année, le Mouvement Européen France, organisé la 13e édition de l’Université d’automne à Bourges. Cette rencontre a été organisée en partenariat avec le Mouvement Européen du Cher et les Jeunes Européens. Le thème était:

« L’Europe des territoires, une Europe pour tous ? »

Conférences-débats et ateliers ont nourri la réflexion et les débats. Les thèmes portaient sur des thématiques proches des régions et communes. Retrouvez ici :

Deux points de vue complémentaires, deux retours qui pourront nourrir nos travaux à venir.

Copernicus, Une initiative de l’Union européenne au service de la planète

Un ensemble de services de l’Union européenne pour mieux observer la Terre et les activités humaines depuis un réseau de satellites. Des services gratuits accessibles à tous…: https://climate.copernicus.eu/ 

Écoutez la présentation faite sur France Inter:

En savoir plus: https://www.franceinter.fr/emissions/les-savanturiers/les-savanturiers-19-octobre-2019

une vidéo de protestation en Algérie recyclée par des alarmistes anti-immigration

Des vidéos floues de la foule sont souvent utilisées pour répandre la rhétorique anti-musulmane en Europe et aux États-Unis. Cela a été le cas cette semaine avec une vidéo qui a été dite, sur Twitter et Facebook, être tournée en France ou au Danemark. Elle a été tournée en Algérie.

Voir l’ensemble de l’article  (Anglais)
Source : https://factcheckeu.info/fr/ 

Associations, L’Europe a besoin de vous.

Les associations sont des acteurs privilégiés dans l’espace citoyen. Le renouvellement du Parlement européen le 26 mai prochain constitue un enjeu important pour l’avenir de l’Union Européenne. Le Mouvement européen invite les associations à participer au débat, à le relayer auprès de leurs administrateurs, leurs adhérents, leurs usagers…

Le 26 mai prochain, nous élirons 79 représentants de la France au Parlement européen. Les enquêtes publiées ces derniers jours prévoient un niveau d’abstention important.
Voter c’est renforcer la légitimité du Parlement au sein de l’Union Européenne. Le Parlement européen joue à l’échelle de l’Europe un rôle similaire à celui de l’Assemblée Nationale. Il contrôle le travail de la Commission européenne et vote les lois.

Ne pas voter c’est:

– Renforcer le camp des eurosceptiques qui traditionnellement mobilise davantage ses électeurs. En 2014 les élus issus du Front National représentaient 32 % des députés français alors qu’ils avaient obtenus 25 % des voix.
– Diminuer le poids de la France au sein du Parlement. Moins nombreux, les “euro-optimistes” peinent à faire entendre la voix de la France au sein de leurs groupes respectifs.

L’Europe ne porte pas tous les maux de la Terre:

L’Europe a mauvaise presse auprès de nombreuses associations, souvent à tort. Il en est ainsi, par exemple, de la “Directive services”, qui interdirait l’octroi de subventions aux associations et ferait la part belle aux entreprises. C’est typiquement une erreur d’appréciation liée à l’Etat français.
En effet, l’Union Européenne en publiant cette directive a demandé à chaque pays membre de déterminer le périmètre définissant le champ des activités d’intérêt général au sein duquel cette directive ne s’appliquerait pas.
Certains pays ont défini un large secteur comme par exemple l’ensemble du champ éducatif, pas seulement celui de l’école. La France n’a pas fait ce travail, ou à minima, offrant des pans entiers de la vie associative au champ de la concurrence.
Nous pourrions multiplier les exemples de ce type. Souvent en France quand les choses vont bien c’est grâce aux autorités nationales et quand cela va mal, c’est la faute à l’Europe. Ainsi qui sait que le service civique est pour une large part financé par l’Union Européenne.
Certes,  il reste de larges chantiers à conduire, beaucoup d’imperfections à régler… C’est tout l’enjeu de l’élection du 26 mai.

L’Europe riche de sa diversité:

Dans de nombreux pays la vie associative est porteuse d’une histoire, d’expériences, d’une reconnaissance qui pourraient profiter aux associations françaises.
Le Mouvement européen est attaché à la construction d’un espace commun qui permette aux pays de L’Union Européenne de peser et d’exister face aux puissances comme les USA, la Chine, la Russie…

Sans prendre parti pour une liste particulière, le Mouvement européen se mobilise pour inviter les citoyens à aller voter le 26 mai. Dans cette perspective
– nous renforçons notre présence sur les réseaux sociaux
– nous irons sur les marchés de Seine-Maritime pour rencontrer les électeurs
– nous participerons à plusieurs réunions publiques
– nous serons présents sur les média dans les semaines à venir.

Relayez les messages:

Les liens  que  nous vous présentons ci-dessous sont à votre disposition. N’hésitez pas à les relayer dans vos réseaux.

Nous sommes aussi à votre disposition pour développer avec vous de nouvelles initiatives. N”hésitez pas à nous contacter.
par mail: redaction@mouvement-europeen76.eu
par téléphone: 06 80 11 90 89