Eric Zemmour: la fin de l’Union européenne

GOUVERNANCE : 1/5

Éric Zemmour apparait opposé au principe même de la construction européenne. Il veut la fin de la supériorité du droit européen sur le droit national ; il veut que la France renonce au drapeau européen et à toute forme de défense. Il est le candidat souverainiste absolu qui considère que la construction européenne est nuisible pour la France. Il ne fait quasiment aucune proposition alternative pour réformer l’UE. Par ailleurs, il est pour un dialogue nourri avec les régimes autoritaires que sont la Russie et la Chine, ignorant toutes les valeurs et normes de l’UE.

ECONOMIE ET FINANCE : 0/5

Un programme européen particulièrement désinvolte et ultra-nationaliste caractérisé par une volonté d’obstruction généralisée à la dynamique communautaire. De façon frappante et inédite, les propositions économiques ne concernent pas l’Europe. Elles sont aussi incompatibles avec le droit communautaire (par ex : non-respect du droit européen sur l’industrie en cas d’intérêt contraire à l’intérêt national) sans être pertinentes (par ex : mécanisme européen de commande publique réservant un quota aux entreprises nationales). La grande légèreté avec laquelle les enjeux européens sont appréhendés conduirait ainsi à un isolement certain de la France dans l’UE. A peine l’idée du « Patrie-score » pourrait-elle être bienvenue au niveau européen…

Éric Zemmour apparait opposé au principe même de la construction européenne

ENVIRONNEMENT ET CLIMAT : 0,5/5

Le programme environnemental d’Eric Zemmour est structuré autour d’une logique nationale qui n’est pas nécessairement contraire au droit européen. Cependant, il empêche la diversification et un verdissement du mix énergétique européen qui est une priorité par sa posture hostile à l’éolien.
En général, il ne contient aucune proposition majeure à l’échelle de l’Union. Les seules mesures qu’il avance au plan européen portent sur l’ouverture du marché de fourniture de l’électricité (remplacement de l’ARENH) mais formulent des critiques vaines. Le reste suit la logique générale en cours (mise en oeuvre du mécanisme d’ajustement carbone aux frontières) sans tenir compte du processus de décision européen naturellement à l’oeuvre.

SOCIETAL : 0,5/5

Le programme d’Éric Zemmour ne mentionne que des oppositions, l’affirmation du non-respect de principes européens, le rejet de certains principes européens partagés en matière de droits de l’homme. Pas de propositions constructives visant à une plus forte intégration européenne ou à faire évoluer l’UE.

Retour vers la synthèse:
https://mouvement-europeen76.eu/europe-candidats/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.