Fabien Roussel: Une vision radicale

GOUVERNANCE : 2/5

Fabien Roussel ne remet pas en cause l’Europe qui doit être l’instrument de l’avènement d’un monde plus juste, jouer un rôle protecteur des populations (socialement, militairement) et s’organiser sur un mode collaboratif entre nations souveraines et indépendantes. L’Europe est conçue comme un cadre collaboratif permettant aux membres qui le souhaitent d’approfondir leur collaboration dans des domaines précis (« Europe à la carte »). Cela demandera la négociation de nouveaux traités. Le programme prône la sortie du commandement intégré de l’OTAN et d’organiser la défense européenne sur des bases volontaires de collaboration entre États.

ECONOMIE ET FINANCE : 0,5/5

Le programme européen du candidat communiste est marqué par une vision radicale au plan européen et global plaisant à un pan important de l’électorat de gauche. Le programme est partiellement éligible et certaines préoccupations économiques et financières peuvent être pertinentes (par ex : les questionnements centraux sur la politique monétaire). Une proposition pourrait par ailleurs être constructive, la création d’un serpent fiscal européen. Toutefois, l’analyse reste peu informée (par ex : méconnaissance des avancées fiscales en Europe, « euro au service de la rente ») et les idées très peu convergentes et pertinentes (par ex : financement des États par la BCE, défaut envisagé sur les dettes COVID, affranchissement imaginable des règles budgétaires).

Le programme européen du candidat communiste est marqué par une vision radicale au plan européen

ENVIRONNEMENT ET CLIMAT : 3,5/5

Fabien Roussel présente un programme tout à fait euro-compatible, cohérent avec la logique du Green Deal qui ancre la transition écologique dans une logique de développement industriel. Aucune de ses propositions ne contrevient au droit européen ni à la dynamique politique des autres États membres. Son ambition budgétaire répond aux attentes des citoyens européens mais mériterait de tenir plus clairement compte des possibilités d’investissement du secteur privé dans la transition écologique.

SOCIETAL : 2,5/5

Dans le programme, l’attention est portée sur le traitement des migrants avec plusieurs points clés, le respect des engagements internationaux par la France (à l’égard de ses partenaires aussi), le renforcement des moyens de l’OFPRA et dénonciation des accords du Touquet (accord bilatéral franco-britannique) et du règlement de Dublin. Sur les enjeux de société, le programme insiste sur une nouvelle construction européenne agissant pour l’harmonisation sociale vers le haut. Enfin, une priorité du programme est la levée par la France des brevets sur les vaccins.

Retour vers la synthèse:
https://mouvement-europeen76.eu/europe-candidats/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.