Agence EEE, la démarche

La composition du jury:

l’Agence EEE dispose de quatre jurys thématiques : Chacun des quatre jurys thématiques est composé de trois jurés issus du monde académique, de think tanks, de médias, ou de personnalités de la société civile, avec un président du jury.
Ces 12 jurés ont analysé les programmes des principaux candidats, ainsi que le contenu de leurs principales prises de paroles publiques depuis le début de la campagne présidentielle. Cette analyse a mené à une évaluation, motivée par écrit, chaque jury ayant attribué une note globale sur 20, transformée en notation E, double E, ou triple E.
Dans une série d’articles, nous restituons les résultats obtenus par les propositions de huit candidats passées aux crible de l’Agence EEE.

Les thèmes d’évaluation

– GOUVERNANCE : Vision de l’Europe, citoyenneté, traités UE et référendums, règle de l’unanimité, franco-allemand, défense, sécurité, relation transatlantique, élargissement, Chine, Russie, Afrique

– ECONOMIE ET FINANCE : Plan de relance, politique budgétaire, pacte de stabilité, fiscalité, zone euro, union bancaire, ressources propres, industrie, numérique, marché intérieur, politique commerciale, espace

– SOCIETAL : Libertés individuelles, État de droit, égalité femmes-hommes, migrations, mobilité (Schengen), territoires, fonds de cohésion, solidarité, jeunesse, santé, culture,

– ENVIRONNEMENT ET CLIMAT : Pacte vert, énergie, taxe carbone aux frontières, agriculture, mer, Transport

Les Critères d’évaluation

– EURO-CONVERGENT : la proposition aide-t-elle la pays européens dans le domaine concerné ou, à l’inverse, l’en éloigne ;

– EURO-ELIGIBLE : pour évaluer en premier lieu, si la proposition concerne ou non l’Europe, directement ou indirectement, au regard du champ de compétence de l’UE et du principe de subsidiarité. Ce critère permet de mesurer la part « européenne » de chaque programme ;

– EURO-COMPATIBLE : vérifier si la proposition est compatible avec le droit européen en vigueur, autrement dit si elle respecte ou non l’acquis communautaire ;

– EURO-PERTINENT : critère le plus qualitatif – et sans doute celui laissant la plus large appréciation du jury -, il s’agit d’apprécier sur le fond si la proposition paraît juste dans l’Europe d’aujourd’hui, si elle répond à une nécessité, comble un manque, autrement si elle va vers un « mieux » européen ;

– EURO-CONSTRUCTIF : pour apprécier si la proposition fait avancer la construction européenne, autrement dit si elle permet plus d’Europe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.