Solidarité Ukraine, synthèse de la rencontre du 9 mai.

Comment inscrire dans la durée la mobilisation en faveur de l’Ukraine et aux ukrainiens?   Pour tenter de répondre à cette question, le Mouvement européen de Seine-Maritime a proposé  aux différents acteurs mobilisés de se rencontrer. Ce Rendez-vous a eu lieu le 9 mai à l’occasion de la journée de l’Europe.

L’Union européenne, les Etats, les Organisations, les citoyens ont su développer dans l’urgence, un effort sans précédent.  Un vaste élan de solidarité s’est développé à tous les échelons de nos sociétés: dons financiers et matériels, accueil des personnes, soutien économique et militaire, mise en place de procédures exceptionnelles… Les seino-marins n’ont pas fait exception.

Accueillis au siège du Conseil Départemental par le Président Bertrand Bellanger une  trentaine de personnes représentant une quinzaine d’Organisations ont ainsi pu témoigner de leurs actions, de leurs besoins et des difficultés rencontrées.

Aux côtés de Aurélien Diouf, Secrétaire général adjoint de la Préfecture et de Caroline Dutarte première  adjointe de la Ville de Rouen,  étaient présents les acteurs  de la solidarité ainsi que divers comités de jumelages et associations “citoyennes” (cf. compte rendu)

Si d’une manière générale, chacun a pu souligner les efforts déployés pour accueillir les “déplacés” en Seine-Maritime, des points de faiblesse sont apparus au fil de la discussion, liés notamment aux “failles” se glissant entre les réponses institutionnelles et la mobilisation citoyenne.

Tout n’entre pas dans les cases des dispositifs.

  • Les situations des personnes accueillies sont diverses, les besoins également.
  • Les familles d’accueil sont parfois isolées, elles connaissent mal les dispositifs existant, voire en sont exclus.
  • Si dans les villes centres, les agglomérations les informations  circulent, les réseaux fonctionnent, ce n’est pas le cas dans tous les territoires, et notamment en milieu rural ou à la périphérie des villes…

Les participants on souligné la nécessité de :

  • Renforcer les synergies entre les acteurs  “institutionnels” et les mobilisations citoyennes”.
  • Développer le maillage des réseaux et faciliter leur accès à tous les acteurs mobilisés.

Accéder au rapport final, retrouver la liste des participants : cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.