23 Avril Accédez à la Visio-Conférence: Croatie

Nous sommes au regret de vous annoncer le report  pour raison de santé de la Conférence de M. l’Ambassadeur de Croatie.
L’information  nous est parvenue  ce jeudi 23 avril à 15h45. Nous vous tiendrons informés dès que nous aurons une nouvelle date à vous proposer.

En attendant, nous avons le plaisir de vous offrir cet intermède.

La faute à L’Europe

” Tout le monde parle de l’Europe! Mais c’est sur la manière de faire cette Europe que l’on ne s’entend plus!”. C’est sur ces mots plus d’actualité que jamais de Jean Gabin dans “Le Président” (1961) que s’ouvre chaque week-end l’émission “la faute à l’Europe ?” sur franceinfo.

https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/franceinfo/la-faute-a-l-europe/

Depuis le grand hall du Parlement européen à Bruxelles, Yann-Antony Noghès et ses chroniqueurs Kattalin Landaburu (France 24) et Jean Quatremer (Libération) reçoivent les femmes et les hommes qui font tourner l’Europe, quel que soit le sens. Chaque semaine, l’équipe de “La faute à l’Europe ?” s’emploie à proposer plusieurs points de vue sur l’actualité : la France vue d’Europe, les coulisses de l’Europe, ainsi que l’édito du plus fin connaisseur de la construction européenne, Jean Quatremer.
Ni eurobéate ni eurosceptique (bien au contraire), “la faute à l’Europe ?” c’est 30 minutes d’analyse didactique et décalée sur l’Union européenne le samedi à 13h20 et 20h10, et le dimanche à 22h40.

A noter pour cette rentrée, “La faute à l’Europe” a noué un partenariat avec la presse quotidienne régionale. Chaque semaine, l’émission fera une halte dans une région française. De Nice, Rennes, Nantes, Strasbourg, Lille, Toulouse, un journaliste nous livrera son regard sur l’actualité européenne dans sa région. L’Europe au quotidien, c’est souvent dans les régions qu’elle se vit. Quel est l’impact local des décisions prises à Bruxelles, quelle réponse l’Europe peut elle apporter aux enjeux locaux : agriculture, aménagement du territoire, pêche, cohésion sociale etc.
Autant de questions concrètes auxquelles nos journalistes et leurs invités tenteront d’apporter une réponse claire.

Covid19, l’Union européenne mobilisée

Mardi 17 mars, Ursula Von der Leyen,  Commissaire de l’Union européenne a présenté à la presse les mesures pour faire  face à la pandémie.
La santé, au départ, n’est pas une compétence de l’Union. Les États s’y sont opposés. La couverture médicale, la prise en charge des frais sont très différentes d’un pays à l’autre.
Certains pays, sous la pression des citoyens, ont refusé l’exercice d’une compétence. Elle aurait pu dégrader leur système de santé. D’autres ne voulaient pas d’une mesure qui aurait pu alourdir les prélèvements obligatoires.

La crise que nous vivons permettra peut-être de comprendre que les virus comme le nuage de Tchernobyl ne connaissent pas de frontières.


Propos doublé par la Commission européenne

voyage d’étude à Luxembourg les 16 et 17 juin 2020. 

Au programme:

Télécharger le bulletin d’inscription : cliquez ici: bulletin inscription.

Assistance à une grande audience de la COUR de JUSTICE de l’Union Européenne qui se tient le mercredi matin. Nous pourrons préparer cette Audience avec un magistrat européen qui nous « briefera » dans l’heure précédente, tandis qu’un autre magistrat de haut rang viendra ensuite débriefer la séance.

Réception à la COUR des COMPTES européenne dont la mission consiste à contribuer à l’amélioration de la gestion financière de l’UE, à œuvrer au renforcement de l’obligation de rendre compte, à encourager la transparence et à jouer le rôle de gardienne indépendante des intérêts financiers des citoyens de l’Union.

Visite du MUDAM, le Musée d’Art Moderne de Luxembourg, abrité dans un magnifique bâtiment créé par Leoh Ming Pei, l’architecte de la pyramide du Louvre.

 

L’hébergement se fera au YOUTH HOTEL de Luxembourg.
Le nombre de participants est limité  à trente personnes.
Seules conditions : être  majeur et à jour de la cotisation au Mouvement européen.
Les inscriptions seront prises dans l’ordre d’arrivée. Le prix varie selon le confort d’hébergement :

  • 220 € par personne avec l’hébergement au Youth Hotel de Luxembourg-City (chambre single ; petit déjeuner inclus) ; (sous réserve de disponibilité).
  • 160 € par personne avec l’hébergement au Youth Hotel de Luxembourg-City (chambre de 2 ; petits déjeuners inclus) ; (sous réserve de disponibilité).
  • 130 € par personne avec logement au Youth Hotel de Luxembourg-City (chambres de 3-4 ; petits déjeuners inclus) ;
  • 100 € par personne avec logement au Youth Hotel de Luxembourg-City (chambres de 5-6 ; petits déjeuners inclus) ;

Ce prix comprend :

  • le voyage A.R., en autocar grand confort, au départ de Rouen,
  • le dîner du mardi 16,
  • l’hébergement et le petit-déjeuner au Youth-Hotel,
  • un lunch-paquet pour le 17,
  • les visites / accueils, à la Cour de Justice de l’U.E., à la Cour des Comptes européenne, et au MUDAM.
    Ce prix ne comprend pas le déjeuner du mardi 16.

Copernicus, Une initiative de l’Union européenne au service de la planète

Un ensemble de services de l’Union européenne pour mieux observer la Terre et les activités humaines depuis un réseau de satellites. Des services gratuits accessibles à tous…: https://climate.copernicus.eu/ 

Écoutez la présentation faite sur France Inter:

En savoir plus: https://www.franceinter.fr/emissions/les-savanturiers/les-savanturiers-19-octobre-2019

L’Union européenne au côté des territoires.

Jean-Pierre Girod, Président du Parc régional des boucles de la Seine normande et administrateur du Mouvement européen, a présenté il y a quelques jours un bilan d’étape du programme européen Leader “Seine normande” qu’il pilote.

Ce sont plus de 50 projets portés par une majorité d’acteurs privés qui peuvent aujourd’hui se développer les territoires ruraux avec le soutien de l’Union européenne. Retrouvez l’article publié par Paris-Normandie rendant compte de cette démarche.

La Chine : une menace pour l’Europe ?

Au loin l’une des routes de la soie

« Dans un monde avec des géants comme la Chine, la Russie ou les Etats Unis, nous ne pouvons survivre que si nous sommes unis. »

L’Empire Chinois, devenu deuxième puissance économique mondiale, cherche à étendre son hégémonie.

Profitant de désaccords entre les états membres européens, il cherche à s’infiltrer en rencontrant séparément certains états afin de profiter de leur fragilité.

C’est ainsi que le Président Xi Jinping a entrepris une mini-tournée en Europe du 23 au 26 mars, en Italie, à Monaco, puis en France. Il a remporté un beau succès diplomatique en signant samedi 23 mars un   protocole d’accord avec le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte, sans concertation avec l’union européenne, pour le chantier des « nouvelles routes de la soie ». Ce chantier gigantesque, lancé en 2013, consiste à construire des infrastructures terrestres et maritimes entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe. La Croatie, la République Tchèque, la Hongrie, la Grèce et le Portugal ont déjà signé ce protocole d’accord.

Les accords signés à Rome le 23 mars ont réveillé une partie des dirigeants européens qui voient à travers les offres chinoises le risque que  l’Europe se divise encore plus et que les états traversés par cette « route de la soie » soient en état de vassalité.

Bruxelles est de plus en plus préoccupé par le fait que des infrastructures importantes comme les réseaux d’électricité, les lignes ferroviaires à grande vitesse ou les ports (le port du Pirée en Grèce)  ne soient plus des entreprises européennes mais chinoises.

Désirant inscrire la relation franco-chinoise dans un cadre européen le Président Emmanuel Macron a convié, Xi Jinping, la chancelière allemande Angéla Merkel, le président de la Commission européenne Jean Claude Junker à une réunion mardi 25 mars 2019 à Paris. Certes, cette rencontre s’est soldée par quelques succès commerciaux pour l’Europe. La Chine achète 300 avions Airbus et signe des accords concernant l’agro-alimentaire, l’énergie et la culture.  Mais cela ne change rien au problème de fond.

Afin de  devenir la première puissance mondiale, la chine impose ses technologies, ses innovations, et ses normes au reste du monde. Une approche commune au sein de l’Union Européenne s’impose, par exemple pour la téléphonie mobile de 5ème génération (5 G) du fait des risques représentés par le géant chinois des télécoms : Huaweï.

Sophie Boucher

4 et 5 mars séminaire spécial réseaux sociaux!

Le 26 mai prochain, les électeurs  européens  sont appelés à renouveler le Parlement  Européen.

Dans cette perspective, le Mouvement européen de Seine-Maritime a décidé de mobiliser les réseaux sociaux  pour inviter d’une part, les électeurs à se déplacer et  d’autre part, valoriser le Rôle de l’Union Européenne pour l’ avenir de la France.

Les 4 et 5 mars prochains, une vingtaine de bénévoles du Mouvement  vont travailler à mettre en place, développer et nourrir les espaces ouverts sur les réseaux sociaux.