Nous étions 30 hier à l’INSPE de Mont Saint Aignan, le 11 mars 2020

Emmanuel Morucci, conférencier bénévole de la Commission Européenne.

pour écouter Emmanuel Morucci, conférencier bénévole de la Commission européenne, plancher sur le sujet de la démocratie dans l’Union européenne.

Vu le contexte (Coronavirus, élections municipales…) c’était déjà un exploit ; donc essai transformé ! Le public était composé de professeurs d’histoire géographie ou ex, de tout âge et de militants du Mouvement européen 76 ; depuis 2019, la construction européenne est choisie comme exemple pour traiter le sujet de la démocratie, au programme de l’option “sciences politiques et géopolitique” du programme de 1ère d’enseignement général.

E. Morucci a rappelé que l’Union européenne était une construction démocratique en devenir, une Union d’états avec des morceaux de Fédération (les politiques communes agricole, monétaire, commerciale) et un Parlement élu au suffrage universel, une Union assise sur les valeurs de paix et de démocratie libérale, garantissant les libertés individuelles et étatiques. Ces valeurs sont inscrites dans les traités depuis 1957 et rappelées dans la Charte des droits fondamentaux de l’Union. Des symboles forts existent : un drapeau, un hymne, un passeport, une monnaie commune pour les 19, une journée le 9 mai (qui n’est pas un jour de congé).  Ce cadre démocratique, construit peu à peu depuis 70 ans, assure une certaine stabilité et un cadre d’exercices démocratiques.

Toutefois, les réalités géopolitiques actuelles beaucoup plus mouvantes depuis 1989 (montée en puissance de la Chine, rétablissement de la “verticale ” de l’état en Russie, retrait partiel des États-Unis des affaires européennes, réchauffement climatique) obligent l’Union à un aggiornamento rapide, d’autant que, depuis 2008, renaissent de dangereux nationalismes de type populiste et anti-européens…

Pour M. Morucci, sociologue et anthropologue, les antidotes à ces dangers passent par un renforcement de notre identité européenne, venue de loin et de différents courants culturels qui ont fini par créer un patrimoine commun. Elles passent également par un renforcement du budget européen, trop faible aujourd’hui, une défense plus unie (développer la Politique extérieure de Sécurité Commune, 2ème volet du traité de Maastricht de 1993). Le débat s’ouvre ensuite avec la salle…

 

Le ME 76 aux côtés des professeurs d’Histoire Géographie le 11 mars 2020

On interrogera le concept de démocratie européenne, en assistant à la conférence d’Emmanuel Morucci, professeur de sociologie à l’Université de Brest et conférencier à la Commission Européenne.

 

 

 

 

Où? A l’INSPE (ex IUFM, ex ESPE), 2 rue du Tronquet, à Mont Saint Aignan, Amphi Trénard .

Quand? A 14h30.

Pourquoi? Le programme de la spécialité Histoire- Géographie Sciences Economiques, dit de Géopolitique et Sciences politiques prévoit que les élèves de 1ères d’enseignement général abordent, depuis la rentrée 2019, le thème de la démocratie, dont notamment la construction européenne, non comme une construction achevée et modèle mais comme une espace démocratique en construction…

https://cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/15/0/1e_HG-geopolitique-SP_Specialite_Voie_G_1027150.pdf

Comment? Cette conférence est organisée par l’APHG en Partenariat avec le Mouvement Européen 76. Venez nombreux!

Écoutez l’Europe, c’est mon affaire !

Samedi 8 février dans le cadre de la préparation des élections municipales, RCF enregistrait une émission en public consacrée à la place de l’Europe dans les territoires. En quoi la vie quotidienne des citoyens est-elle concernée par les initiatives de l’Union européenne ?  Quelles interactions entre l’action municipale et les initiatives européennes ?

Deux thèmes principaux ont été retenus : 
– Le pacte vert et la transformation de nos modes de vie, priorité de la nouvelle Commission européenne
– les mobilités sur les territoires et au sein  de l’Union avec un focus sur Erasmus+

INVITÉS

Philippe Thillay, Président Mouvement Européen 76
Tokdemir MIKAYIL, Directeur Maison de l’Europe Eure
Philippe LEROY, Maire de Franqueville Saint-Pierre
Vincent CRUDER, Fondateur Association PITOR
Martine RIOT, Responsable Erasmus+ au Lycée La Châtaigneraie au Mesnil-Esnard
Pascale DELOBEL, Directrice MJC de l’Eure à Elbeuf

Faites écouter cette émission en partageant le lien ci-dessous:
https://bit.ly/08-02-jecoute-RCF

Université d’automne la suite

Cette année, le Mouvement Européen France, organisé la 13e édition de l’Université d’automne à Bourges. Cette rencontre a été organisée en partenariat avec le Mouvement Européen du Cher et les Jeunes Européens. Le thème était:

« L’Europe des territoires, une Europe pour tous ? »

Conférences-débats et ateliers ont nourri la réflexion et les débats. Les thèmes portaient sur des thématiques proches des régions et communes. Retrouvez ici :

Deux points de vue complémentaires, deux retours qui pourront nourrir nos travaux à venir.

12 & 14 Novembre, La révolte des peuples ?

Catalogne, Chili, Hong Kong, Liban, Tunisie, Algérie, Gilets jaunes, les points chauds se multiplient au fil des mois. Le climat social aussi, se dérègle. On pourrait allonger la liste: printemps arabe, Iran 2017… Partout  les peuples semblent mettre en cause leurs dirigeants, dénoncer l’accentuation des fractures  sociales. En réponse, des alternatives autoritaires voient le jour ou se renforcent: Brésil, Pologne, Hongrie, Chine, Russie, Égypte…

Partout? Peut-être pas. Des Pays comme la Suisse, la Suède, le Danemark, les Pays-Bas voire même les USA….ne semblent pas connaître des mouvements de même ampleur. Ces Pays ont en commun d’être décentralisés, avec des modes de gouvernance associant depuis longtemps  les citoyens. La société civile y est fortement reconnue.
Centralité du pouvoir ou décentralisation, peut-on voir dans ce clivage un élément pour comprendre les situations ? Peut-on en déduire  que l’engagement bénévole est un facteur de paix et de cohésion sociale?

Le Mouvement européen en partenariat avec Associations-et-Territoires vous propose Le mardi 12 novembre d’examiner la situation des Pays-Bas: une économie libérale puissante, mais une cohésion sociale très forte, avec un fort engagement bénévole.   Nous le ferons avec Pim De Roos un Néerlandais vivant en France expert dans l’aménagement des territoires.

Nous serons accueillis au siège de la Métropole rouennaise au Hangar 108 sur les quais rive gauche.

Associations, Entreprises, Collectivités locales, Citoyens, 
Rendez-vous le mardi 12 novembre
Inscrivez vous sur:
https://assonormandie.net/calendrier-inscription/

Focus sur la future commission européenne

La nouvelle  présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, issue de la CDU a présenté à Bruxelles les 26 commissaires qui composeront, dans un futur proche, la commission après audition de chacun d’entre eux par le parlement européen entre le 28 septembre et le 8 octobre. Pour la composition détaillée, cf le site du Mouvement Européen France.

Le positif: la parité presque atteinte (13 femmes, 14 hommes), l’équilibre entre nord et sud de l’Union, entre l’est et l’ouest, la volonté de peser davantage entre termes de puissance et sur le plan de la lutte contre les dérèglements climatiques, une présidence plus collégiale puisque la présidente, issu du PPE sera accompagnée de 2 vice-président(e)s,  le social démocrate néerlandais Franz Timmermans en charge de construire un plan vert pour l’Europe et la danoise et libérale Margrethe Vestager en charge d’un vaste portefeuille de supervision du numérique, de la concurrence, de l’innovation, des transports et de la justice…

Le négatif: la sous représentation des verts, pourtant le 4ème groupe politique du parlement aux dernières élections et en progression. Corollaire: la part trop belle donnée aux conservateurs, libéraux et sociaux-démocrates, qui peut être interprétée comme une entorse à la démocratie, les affaires de corruption qui entachent la probité de certain(e)s commissaires, qui vont devoir répondre à un feu roulant de question des parlementaires qui les  auditionneront avant leur installation définitive. et peut être une 1ère faute politique: le dossier de la protection du mode de vie européen (l’intitulé laisse rêveur…) attribué à la conservatrice et libérale grecque Margaritis Schina, par ailleurs en charge, avec un hongrois du dossier migratoire, de l’élargissement et du voisinage. Quand on connait les positions du gouvernement hongrois sur la question, il y a largement de quoi s’inquiéter.

 

 

Après les élections européennes, que faire pour une Europe unie, juste et démocratique ?

Drapeaux devant le parlement de Strasbourg: aller de la diversité vers plus d’unité? Voici quelques propositions dans ce sens

Propositions pour une Europe plus unie, juste et démocratique au lendemain des élections européennes du 26 mai 2019.

Déclaration de Linn SELLE, Christodoulos PELAGHIAS, Eugenio NASARRE, Yves BERTONCINI, Michalis ANGELOPOULOS, Pier Virgilio DASTOLI, Roderick PACE, Marcin ŚWIECICKI, Présidents des Mouvements européens d’Allemagne, de Chypre, d’Espagne, de France, de Grèce, d’Italie, de Malte et de Pologne.

A)   Nous avons discuté des résultats des dernières élections européennes et sommes parvenus aux conclusions suivantes :

– La participation des citoyens européens a augmenté dans la quasi-totalité des 28 États membres, ce qui témoigne d’un intérêt accru pour la dimension européenne et l’avenir de l’Union européenne ;

– Après une longue campagne médiatique sur le potentiel et l’influence croissante des nationalistes, les pro-européens ont maintenu une large majorité au Parlement européen et l’avancée des forces eurosceptiques a été contenue. Ainsi, l’adoption d’une stratégie commune semble comprise et la perspective du Brexit les affaiblit considérablement ;

– Il faut reconnaître que Renew Europe (ancien ADLE) et les Verts (Verts/ ALE) ont considérablement amélioré leur représentativité au Parlement européen et c’est pourquoi ils devraient faire partie de la large majorité qui pourrait exprimer le vote de confiance à la nouvelle Commission européenne aux côtés du PPE et du S&D ;

– Les Spitzenkandidaten (têtes de liste) ont contribué à mieux faire connaître les candidats aux électeurs. Adoptant la méthode des Spitzenkandidaten, les partis politiques européens ont cependant négligé leur devoir de « former la conscience politique européenne et d’exprimer la volonté des citoyens européens » à travers de véritables programmes politiques européens (art. 10.4 TUE). Néanmoins, le Conseil européen doit accepter les candidats les plus connus publiquement et la majorité du Parlement européen dans sa proposition du prochain président de la Commission.

Lire la suite

L’Union européenne au côté des territoires.

Jean-Pierre Girod, Président du Parc régional des boucles de la Seine normande et administrateur du Mouvement européen, a présenté il y a quelques jours un bilan d’étape du programme européen Leader “Seine normande” qu’il pilote.

Ce sont plus de 50 projets portés par une majorité d’acteurs privés qui peuvent aujourd’hui se développer les territoires ruraux avec le soutien de l’Union européenne. Retrouvez l’article publié par Paris-Normandie rendant compte de cette démarche.

Jusqu’au bout, faire reculer l’abstention !

Elbeuf, Bolbec, Barentin, Le Havre, le Trait, Fécamp, Gournay, le Tréport, Buchy… Bientôt Forges les eaux… Au final nous aurons visité une dizaine de villes où l’abstention était en 2014 à plus de 60%. Nous aurons distribué plus de 5000 documents, discuté avec des dizaines de personnes.

La plupart du temps, nous aurons été bien reçus. Nos documents sont appréciés, surtout le dossier élaboré par le Mouvement européen et le journal La Croix… Certes, tout le monde n’accepte pas nos documents, certains expriment leurs désaccords avec l’Europe, voire leur désir d’un Frexit .

Mais jamais nous ne sommes agressés. La plupart, même quand ils ne sont pas d’accord, apprécient notre démarche. Ce n’est pas si souvent que l’on vient à leur rencontre, nous a même-t-on dit.

L’expérience n’est pas finie. Nous avons deux marchés à couvrir pour tenter de convaincre les abstentionnistes de voter: à Forges les eaux Jeudi et Gonfreville l’Orcher vendredi. Nous avons besoin de volontaires.

Si vous êtes disponible, venez nous rejoindre, c’est bien volontiers que nous vous accueillerons Cliquez sur le lien:
https://mouvement-europeen76.eu/rdv-avec-abstentionnistes/